Claire O'Petit (LREM) pointe les "brebis galeuses" de la majorité qui auraient balancé la phrase de Macron sur l'audiovisuel public

Publié à 20h19, le 05 décembre 2017 , Modifié à 20h36, le 05 décembre 2017

Claire O'Petit (LREM) pointe les "brebis galeuses" de la majorité qui auraient balancé la phrase de Macron sur l'audiovisuel public
© Capture d'écran Twitter
Image Etienne Baldit


RIP LA BIENVEILLANCE - L’audiovisuel public est "la honte de la République". Quelques mots des plus explosifs attribués à Emmanuel Macron et rapportés par L'Express, mardi 5 décembre. Selon l'hebdomadaire, la phrase a été prononcée par le chef de l'État lundi soir devant des députés de la majorité membres de la commission des affaires culturelles de l’Assemblée. Le propos a ensuite été démenti par l'Élysée et plusieurs élus macronistes.

Mais si cette phrase est sortie dans la presse, c'est bien que l'un des participants (membres de la majorité, donc) à cette rencontre l'a relayée. C'est ce que dénonce la truculente députée LREM Claire O'Petit sur Twitter ce mardi soir, s'en prenant sans pincettes à "certaines brebis galeuses" dont "la malveillance" aurait pu être "déclenchée" par "les dorures de la République".





Un message un tantinet violent, estampillé "Qui est la taupe ?" et qui cible donc l'un ou l'une (ou plusieurs) de ses collègues. Ce qui promet une super ambiance au sein du groupe LREM les prochains jours... Et la recherche de "taupes" qui parlent aux journalistes, qui est déjà une pratique régulière dans les hautes sphères de la macronie, ne devrait pas perdre en intensité. À moins que Claire O'Petit ne connaisse déjà l'identité du *coupable* ?





À LIRE SUR LE LAB :

Emmanuel Macron considère que l’audiovisuel public est "la honte de la République"

Du rab sur le Lab

PlusPlus