Claude Goasguen n’exclut pas une alliance avec LREM aux municipales pour battre Anne Hidalgo

Publié à 20h48, le 13 novembre 2017 , Modifié à 20h49, le 13 novembre 2017

Claude Goasguen n’exclut pas une alliance avec LREM aux municipales pour battre Anne Hidalgo
© BERTRAND GUAY / AFP
Image Amandine Réaux


Après Alain Juppé, Claude Goasguen ferait-il lui aussi un pas de plus vers En Marche ? C’est en tout cas ce qu’il laisse entendre ce lundi 13 novembre sur franceinfo. Le député LR de Paris va dans le sens de Jean-François Copé, pour qui Emmanuel Macron "est en train de devenir le président de droite que les gens voulaient". Claude Goasguen déclare :

Je pense un peu. Je suis républicain, j’ai même eu contre moi des gens d’En Marche et même des amis républicains qui sont venus contre moi. Je pense qu’on peut difficilement lutter contre un gouvernement qui fait une politique de droite. Moi, en tout cas, je ne voterai pas contre une loi qui m’apparaît de droite.

Voilà de bien belles et gentilles déclarations de la part de celui qui considérait, pas plus tard qu’en mai 2017, que Macron était "un con"... Il faut dire qu’entre temps, Claude Goasguen a eu le loisir de dézinguer son propre parti, "vermoulu", "vétuste" et qui "tient avec des bouts de ficelle". Sur franceinfo, l’ancien maire du 16ème arrondissement de Paris se dit encore "très choqué des exclusions" par LR des élus Macron-compatibles, "un signe de faiblesse" selon lui.

Sceptique sur l’avenir de son parti, Claude Goasguen n’exclut pas une alliance avec LREM au niveau municipal, sur le modèle de ce qu’a proposé Alain Juppé pour les élections européennes, pour faire battre Anne Hidalgo :

Peut-être trop tôt. Possible ! Pourquoi pas.

De là à dire que ce stratagème est très *nouveau monde*...

Du rab sur le Lab

PlusPlus