Guéant a oublié de rendre un tableau reçu alors qu'il était ministre ? "C'est oublier le critère de valeur" assure-t-il au Lab

Publié à 20h57, le 13 mai 2013 , Modifié à 08h10, le 14 mai 2013

Guéant a oublié de rendre un tableau reçu alors qu'il était ministre ? "C'est oublier le critère de valeur" assure-t-il au Lab
Claude Guéant dans son bureau parisien, devant un tableau offert par le président ivoirien, le 2 mai, sur TF1. (Capture d'écran)
Image Paul Larrouturou

Par

Non. Claude Guéant assure au Lab qu'il n'avait pas à donner au Mobilier national le tableau que lui a offert le président ivoirien Alassane Ouattara lors d'une visite officiel en novembre 2011. Motif invoqué : "ce tableau n'a pas de valeur marchande".

Interrogé par Le Lab ce lundi 13 mai au soir, l'ancien bras droit de Nicolas Sarkozy commence par botter en touche - "Je ne m'exprime plus" - avant d'assurer que la procédure mise en place par l'ancien premier ministre François Fillon en 2007 ne concerne pas, selon lui, le tableau reçu en tant que ministre de l'Intérieur qui orne aujourd'hui les murs de son cabinet d'avocat, avenue George-V, à Paris :

La lecture faite sur Internet de cette circulaire n'est pas exacte.C'est oublier le critère de valeur.Or ce tableau n'a pas de valeur marchande mais il a une valeur affective bien réelle.

L'ancien secrétaire général de l'Elysée fait référence à une petite phrase, au troisième paragraphe de la circulaire du 18 mai 2007 : 

Tel est l'objet du dispositif suivant qui ne concerne que les cadeaux de valeur ou qui présentent un intérêt artistique, culturel, scientifique ou historique.

Reste maintenant à déterminer combien vaut ce tableau sur le marché de l'art et quel est le seuil pour qu'un cadeau remis à un ministre soit considéré comme "de valeur".

[Edit 14 mai] Joint par France Info, l'auteur du tableau, le peintre James Hura, a indiqué que ses toiles valaient entre 2.500 et 25.000 euros.

Du rab sur le Lab

PlusPlus