VIDÉO - Clémentine Autain l'assure : il est autorisé d'être en désaccord avec Jean-Luc Mélenchon

Publié à 18h16, le 22 juin 2017 , Modifié à 18h18, le 22 juin 2017

VIDÉO - Clémentine Autain l'assure : il est autorisé d'être en désaccord avec Jean-Luc Mélenchon
Clémentine Autain et Jean-Luc Mélenchon © Montage Le Lab .pol et AFP
Image Le Lab


Peut-on être élu sous l'étiquette La France insoumise et être insoumis à l'insoumis en chef ? A cette question, Clémentine Autain répond : "Bien sûr".

Invitée de .pol, la web-émission du Lab d'Europe 1 en partenariat avec Linternaute.com, Le Huffington Post et Le JDD ce jeudi 22 juin, Clémentine Autain évoque sa vision de député dans un groupe parlementaire dont Jean-Luc Mélenchon sera le chef.

L'élue de Seine-Saint-Denis rappelle tout d'abord qu'elle avait refusé de signer la charte de LFI (ce qui ne l'a pas empêché d'en avoir l'investiture), pour cette "notion de discipline de groupe". Alors, quand on lui parle de son futur rôle à l'Assemblée, elle ne sourcille pas :



Je pense qu'un député, il vote en conscience. Il a des comptes à rendre à la formation politique à laquelle il se rattache mais aussi à ses électeurs. Il faut garder cette liberté de conscience. Le chemin va se trouver en marchant [C'est fou comme ce verbe est galvaudé désormais].

Et donc, quand il est question de savoir si on peut ne pas être d'accord avec *JLM*, Clémentine Autain dégaine :



On peut être en désaccord avec Jean-Luc Mélenchon. On peut avoir des nuances, mais il faut que socle commun sur de grands axes, forts, soit cohérent, que les députés donnent une visibilité à ce qui les soude.

En tout cas, entre Clémentine Autain, François Ruffin qui a prévenu que, lui et la discipline de groupe, ça fait deux, et la création d'un groupe PCF indépendant, le *Front de gauche* est très en forme en ce moment.



L'extrait de l'émission en vidéo :





L'émission en intégralité à voir ici :



Du rab sur le Lab

PlusPlus