Cosse au gouvernement : François de Rugy fait remarquer qu’il soutient Hollande depuis plus longtemps, lui

Publié à 12h18, le 12 février 2016 , Modifié à 12h38, le 12 février 2016

Cosse au gouvernement : François de Rugy fait remarquer qu’il soutient Hollande depuis plus longtemps, lui
François de Rugy est déçu de ne pas avoir rejoint Barbara Pompili et Jean-Vincent Placé au gouvernement. © MaxPPP
Image Le Lab


C’EST PAAAAAS JUSTE – Le député écologiste François de Rugy a pu voir ses petits camarades de dissidence Barbara Pompili et Jean-Vincent Placé rejoindre le gouvernement au côté de l’ancienne secrétaire nationale d’Europe Écologie – Les Verts Emmanuelle Cosse. La promotion de cette dernière semble avoir du mal à passer pour le parlementaire. Invité sur le plateau de LCI vendredi 12 février, il n’a pas pu s’empêcher de faire part de sa perplexité :

EELV, ça fait des mois, des années qu’il y a une dérive à la gauche de la gauche. Barbara Pompili et Jean-Vincent Placé, ils avaient rompu avec tout ça, comme moi, il y a des mois. Ça c’est clair, c’est cohérent, c’est logique. Emma Cosse, il va falloir qu’elle explique ce virage.

Après avoir passé la journée de la veille à fixer son portable, l’ancien président du groupe EELV à l’Assemblée n’apprécie pas trop que son ancienne secrétaire nationale l’ait coiffé au poteau. Celui qui avait claqué la porte d’EELV à la fin du mois d’août s’estime certainement lésé par François Hollande, qui lui a préféré une de ses détractrices des plus affirmées à gauche : "C’est vrai qu’il y a encore quelques semaines, elle était dans EELV qui est un parti contestataire, protestataire.", ajoute-t-il. Le président du parti "Écologistes !" n’hésite pas à pointer une certaine injustice dans le choix de l’Élysée.



De son côté, Emmanuelle Cosse réfute la rumeur d’une tractation pour son entrée au gouvernement, façon "passe-moi la salade, j’t’envoie la rhubarbe". Le référendum local à Notre-Dames-des-Landes ? Ne cherchez pas plus loin, c’est François de Rugy : "Oui, c’est moi qui avait écrit au Premier ministre le 26 janvier dernier, pour suggérer une sortie par le haut". À défaut de pouvoir rejoindre le gouvernement, le député écolo va peut-être retirer une belle épine dans le pied du gouvernement. Alors, heureux ?



Du rab sur le Lab

PlusPlus