Damien Abad confirme à demi-mot que le journaliste de Marianne Joseph Macé-Scaron travaille pour François Fillon

Publié à 11h24, le 19 avril 2017 , Modifié à 11h46, le 20 avril 2017

Damien Abad confirme à demi-mot que le journaliste de Marianne Joseph Macé-Scaron travaille pour François Fillon
Damien Abad, porte-parole de François Fillon. © Capture d'écran LCP
Image Victor Dhollande-Monnier


Selon Le Canard enchaîné du mercredi 19 avril, le journaliste de Marianne Joseph Macé-Scaron a été recruté comme "plume" par l'équipe de campagne de François Fillon. Invité sur LCP ce mercredi matin, le porte-parole du candidat LR à l’élection présidentielle, Damien Abad, a confirmé à demi-mot cette information.

Pour le député de l’Ain, cette recrue montre que LR est "capable de rassembler tous les talents". Il dit :

Cela vous montre, en tout cas, qu'on est capable de rassembler tous les talents et que François Fillon ce n'est pas seulement Sens Commun, ce sont aussi des journalistes qui peuvent venir d'horizons politiques divers et variés.

Aucune confirmation officielle donc mais aucun démenti non plus.

Selon Le Canard enchaîné, François Fillon a "embauché discrètement" Joseph Macé-Scaron pour "muscler (ses) discours", soulignant que, jusqu'à récemment, le journaliste de Marianne "se déchaînait dans les débats, sur les télés et à la radio, contre la France catho et réac".

Une source interne à Marianne assure à l’AFP que Joseph Macé-Scaron a annoncé son départ au PDG du journal Yves de Chaisemartin "il y a trois semaines" et qu'il "n'écrit plus sa chronique hebdomadaire" depuis.

Anne Méaux, patronne de l'agence de conseil en communication Image 7 qui conduit la communication de François Fillon, a confirmé que Joseph Macé-Scaron était "en train de quitter Marianne", mais a démenti qu'il soit salarié de l'entreprise, comme l'affirme le Canard enchaîné. "C'est un ami, il est possible qu'un jour il vienne travailler à Image 7. Mais à ce jour, il n'a jamais été mon salarié, ni en piges, ni en salaires", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Contacté par l'AFP, Joseph Macé-Scaron a également démenti être salarié de Image 7, mais n'a pas commenté l'existence d'une éventuelle collaboration avec François Fillon. Dans la foulée, il a également répondu sur Twitter.





 


[Edit] 20 avril 

Le 19 avril, Le journal Marianne par la plume de son directeur de la rédaction procédait à une "mise au point". Renaud Dély écrit : 



Cet engagement purement individuel, dont il n’avait pas informé la direction de Marianne, ne saurait rejaillir d’une façon ou d’une autre sur la collectivité de notre journal et sur sa réputation d’indépendance. Ancien directeur de la rédaction de Marianne, Joseph Macé–Scaron n’y exerce plus aucune responsabilité exécutive depuis le mois de mai 2016. Depuis un an, il n’a plus aucune influence sur la ligne éditoriale du journal définie par le directeur de la rédaction auteur de ces lignes, en collaboration avec les journalistes de Marianne.

C'est auprès de Figarovox que la nouvelle plume s'explique, se disant "fier" de cette collaboration avec François Fillon. Il écrit :    



Mais venons-en au véritable chef d'inculpation: avoir collaboré a des écrits ou discours de François Fillon. Pour la meute, l'énoncé suffit à qualifier le crime. Et bien j'avoue. François Fillon n'a pas besoin de «plumes» pour muscler ses discours mais il est vrai que j'ai participé avec d'autres à l'élaboration de textes. Comme certains confrères, et c'est bien leurs droits, le font régulièrement avec des politiques. Et pour aggraver mon cas, je dois dire que je suis fier de cette participation.

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR

Le journaliste Joseph Macé-Scaron devient "plume" de François Fillon

Du rab sur le Lab

PlusPlus