Dans le JDD, Penelope Fillon arrive à se contredire toute seule sur son rôle politique auprès de François Fillon

Publié à 12h37, le 05 mars 2017 , Modifié à 12h37, le 05 mars 2017

Dans le JDD, Penelope Fillon arrive à se contredire toute seule sur son rôle politique auprès de François Fillon
Penelope Fillon © Montage via AFP
Image Sylvain Chazot


Après avoir gardé le silence pendant plus d'un mois, Penelope Fillon a décidé de prendre la parole ce dimanche 5 mars, au travers d'une interview dans le JDD. Une sortie médiatique qui accompagne, donc, le rassemblement en faveur de François Fillon organisé place du Trocadéro, à Paris.

Dans cet entretien, Penelope Fillon se défend. Elle assure avoir travaillé pour son conjoint en tant qu’assistante parlementaire, contrairement à ce que pouvaient laisser croire certains de ses propos tenus par le passé dans différentes interviews, comme celle donnée en 2007 au Sunday Telegraph et déterrée par Envoyé Spécial. Sauf qu'en se défendant, Penelope Fillon arrive à se contredire toute seule.

Dans un premier temps, elle affime :

Je ne considérais pas que je faisais de la politique. Je travaillais pour mon mari et pour les Sarthois. François a été élu pour la première fois juste après notre mariage ; je l'ai accompagné dans tous les villages de sa circonscription. C'est là que j'ai commencé à aimer la Sarthe et les Sarthois. Mon rôle était de l'aider dans sa relation d'élu avec les gens. Seulement cette partie-là de la politique.

Et puis, à la question suivante, lorsqu'on lui demande en quoi consistait son travail, elle précise :

Je traitais le courrier en lien avec la secrétaire. Je préparais pour mon mari des notes et des fiches sur les manifestations locales de la circonscription, afin qu'il puisse avec mes mémos faire ses allocutions. Je lui faisais aussi une sorte de revue de presse locale. Je le représentais à des manifestations. Je relisais ses discours. J'ai toujours été associée à ses choix politiques, il a une confiance totale en moi, pour ma discrétion mais aussi pour ma loyauté. Je lui disais la vérité, ce qui n'est pas toujours le cas des collaborateurs… Contrairement à d'autres, moi, je ne le lâcherai pas.

En peu de temps, Penelope Fillon explique donc que : 1) elle considérait qu'elle ne faisait pas de politique et 2) qu'elle a toujours été associée aux choix politiques de François Fillon.

On appelle ça une *légère* contradiction

Du rab sur le Lab

PlusPlus