D'après L'Opinion, François Hollande surnomme Najat Vallaud-Belkacem "Pimprenelle" (et cela a un sens politique)

Publié à 18h45, le 12 octobre 2015 , Modifié à 18h45, le 12 octobre 2015

D'après L'Opinion, François Hollande surnomme Najat Vallaud-Belkacem "Pimprenelle" (et cela a un sens politique)
© Montage via AFP et DR

POMPOMPOMPOMPOMPOMPOM -"C'est une star, une icône de gauche." Ainsi Manuel Valls parlait-il, en juin dernier, de Najat Vallaud-Belkacem. François Hollande, lui, va plus loin. Plutôt que de jeter des paillettes sur sa ministre de l'Éducation, le chef de l'État a décidé de l'affubler d'un surnom pour le moins évocateur : Pimprenelle.

Selon L'Opinion, le président de la République appelle ainsi Najat Vallaud-Belkacem. Et cela a un sens politique, précise bien le quotidien. Car Pimprenelle n'est pas une inconnue pour ceux qui ont un peu vécu.

Il s'agit du prénom de l'un des deux enfants du programme star des années 60, 70, Bonne nuit les petits. Avec son frère Nicolas, elle attendait chaque soir la visite de Nounours avant que le marchand de sable ne fasse son office.

Eh bien, de l'avis d'une pointure du gouvernement, citée en off par L'Opinion, la ministre de l'Éducation est une spécialiste dans l'endormissement des âmes :

"

L’opération anesthésie de Najat a fonctionné à plein en cette rentrée scolaire, notamment sur la dictée.

 

"

La ministre en question ajoute que Najat Vallaud-Belkacem use de "la méthode de l’édredon, qui consiste à étouffer la parole publique".

On est donc loin de la définition première du mot pimprenelle qui, d'après le Larousse, est une "rosacée aromatique, vivace, aux fleurs verdâtres ou rouge sang, en épis terminaux et dont les jeunes feuilles sont employées comme condiment". Rien à voir avec la ministre, certes. 

Allez, pour le plaisir : 

Du rab sur le Lab

PlusPlus