Des cadres LR s'offusquent de la blague d'un humoriste de France Inter sur l'assassinat de Trump

Publié à 15h42, le 11 novembre 2016 , Modifié à 15h45, le 11 novembre 2016

Des cadres LR s'offusquent de la blague d'un humoriste de France Inter sur l'assassinat de Trump
© Montage via AFP et DR
Image Sylvain Chazot


Les politiques peuvent avoir de l'humour. Nicolas Sarkozy lui-même revendique le droit de blaguer, y compris sur des sujets sensibles comme la "jungle" de Calais par exemple. "L'humour, c'est pas pour les sujets légers, c'est pour les sujets graves", a d'ailleurs martelé l'ancien chef de l'État mardi 8 novembre.

Vaste question que celle-ci : peut-on rire de tout ? On a coutume de répondre : oui. Mais le medium est apparemment important. Plusieurs élus Les Républicains n'ont par exemple pas du tout apprécié le billet humoristique de Pablo Mira, mercredi sur France Inter.

Compte tenu de l'actualité, le cofondateur du site parodique Le Gorafi décide de parler de l'élection du 45e président des États-Unis : Donald Trump.

Après avoir expliqué que les Américains n'ont besoin que de deux choses : "un président non-corrompu et 3,5 kilos de Doritos au petit-déjeuner", après avoir loué l'action de Hillary Clinton, devenue modèle pour "toutes les femmes qui rêvent d'échouer aux portes de la Maison Blanche", Pablo Mira poursuit dans l'absurde et dit :

Trump c'est aussi le candidat qui redonne aux Américains l'espoir, l'espoir qu'il soit assassiné avant son investiture.

À réécouter ci-dessous :





Cette saillie n'a pas du tout fait rire plusieurs cadres de Les Républicains. Mais, moins que la blague dont chacun aura loisir de débattre de la qualité, c'est plus le fait qu'elle ait été prononcée sur France Inter qui choquent ces élus. Luc Chatel, président du Conseil national de LR, résume ainsi sa colère :

Honte au service public.

Nadine Morano, qui entretient une relation conflictuelle avec la station de radio, en remet une couche, estimant que France Inter est "une chaîne publique truffée de gauchiste et financée avec l'impôt des Français" :

Voilà ce qu'on entend sur France Inter chaîne publique truffée de gauchistes et financée avec l'impôt des Français... Une honte. À vomir.

Quant à Lionnel Luca, député des Alpes-Maritimes et amateur à ses heures des blagues envers François Hollande ou sur le crash de l'A320 de la GermanWings, il voit dans ces mots un appel à l'assassinat du président US et dénonce "un fascisme ordinaire".





D'autres sympathisants LR, mais aussi d'extrême droite, se sont indignés de la blague d'un humoriste, oui, mais sur France inter. Preuve que, comme l'écrivait Marshall McLuhan, "en réalité et en pratique, le vrai message, c'est le médium lui-même".

Du rab sur le Lab

PlusPlus