Devant les armées, Emmanuel Macron juge "pas dignes" les critiques sur le budget de la Défense

Publié à 21h23, le 13 juillet 2017 , Modifié à 21h23, le 13 juillet 2017

Devant les armées, Emmanuel Macron juge "pas dignes" les critiques sur le budget de la Défense
© Montage le Lab via BFMTV
Image Amandine Réaux


Emmanuel Macron, président de la République française, chef des armées.

C’est en cette dernière qualification qu’il s’est adressé aux militaires, jeudi 13 juillet, à la veille du 14-Juillet. Et Emmanuel Macron a fait savoir qu’il goûtait très peu les critiques "pas dignes" de certains hauts-gradés sur les économies de 850 millions d’euros demandées à la Défense pour 2017 :

Il ne m’a pas échappé que ces derniers jours ont été marqués par de nombreux débats sur le sujet du budget de la Défense. Je considère, pour ma part, qu’il n'est pas digne d’étaler certains débats sur la place publique. J’ai pris des engagements. Je suis votre chef. Les engagements que je prends devant nos concitoyens et devant les armées, je sais les tenir. Et je n’ai, à cet égard, besoin de nulle pression et de nul commentaire. De mauvaises habitudes ont parfois été prises sur ces sujets, considérant qu’il devait en aller des armées comme il en va aujourd’hui de nombreux autres secteurs. Je le regrette. J’aime le sens du devoir. J’aime le sens de la réserve qui a tenu nos armées où elles sont aujourd’hui. Et ce que j’ai parfois du mal à considérer dans certains autres secteurs, je l’admets encore moins lorsqu’il s’agit des armées.








Lors de cette allocution, Emmanuel Macron a annoncé que le budget de la Défense allait bien augmenter en 2018, à 34,2 milliards d'euros en 2018, contre 32,6 milliards cette année. Voilà qui devrait réchauffer l’ambiance.

Du rab sur le Lab

PlusPlus