Direction de LREM : Castaner publie une profession de foi en écriture inclusive (et ça ne va pas plaire au ministre de l’Education nationale)

Publié à 06h57, le 14 novembre 2017 , Modifié à 08h42, le 16 novembre 2017

Direction de LREM : Castaner publie une profession de foi en écriture inclusive (et ça ne va pas plaire au ministre de l’Education nationale)
Christophe Castaner © Bertrand GUAY / AFP
Image Sébastien Tronche


CHER.E.S AMI.E.S - La République en marche, c’est un peu comme la Ligue 1 saison 2017/2018 : on connaît le vainqueur avant même la fin du bal. Ainsi, comme le PSG en mai, Christophe Castaner devrait être sacré patron de LREM le 18 novembre sans difficulté puisqu’il n’a pas de candidat face à lui. Tout juste plusieurs listes s’affrontent pour composer la direction du mouvement d’Emmanuel Macron.

Dans les professions de foi de ces listes, publiées le 8 novembre, celle de la liste du porte-parole du gouvernement et champion d’Emmanuel Macron détonne. En effet, le texte est écrit en écriture inclusive, écriture qui fait débat au point que l’Académie française y voit un "péril mortel". Le texte de la liste 4 "En Marche Avec Casta" commence donc ainsi, mettant en avant cette méthode destinée à redonner de la visibilité au féminin au niveau grammatical :

Cher.e.s ami.e.s,

Engagé.e.s auprès d’Emmanuel Macron, nous sommes des adhérent.e.s, des parlementaires, des référent.e.s, des élu.e.s de collectivités locales ; nous sommes issu.e.s de la ruralité, de la ville, de la banlieue ou de l’outre-mer ; nous venons de la société civile : professions libérales, chef.fe.s d’entreprises, salarié.e.s du privé et du public ; nous venons de la droite, de la gauche ou du centre ou connaissons notre premier engagement politique. Certain.e.s d’entre nous ont fondé ce Mouvement aux côtés d’Emmanuel Macron, d’autres l’ont rejoint en marche. Tout comme vous, nous sommes avant tout des marcheuses et des marcheurs.

Recommandée depuis 2015 par le Haut conseil à l'égalité entre les femmes (HCE) et les hommes, l’écriture inclusive est promue par le gouvernement à destination des TPE et des PME. Mais pas au sein de l’Education nationale. Ainsi Jean-Michel Blanquer a-t-il jugé qu’éditer les manuels scolaires en écriture inclusive n’était "pas une bonne idée". "Je trouve que ça ajoute une complexité qui n'est pas nécessaire", a précisé le ministre de l’Education nationale redoutant que cela nuise à une "bonne" cause. Il y voit également "une façon d’abîmer notre langue"

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> VIDÉO - Les élu•e•s FN d'Occitanie vent debout contre l'écriture inclusive : "Et vous ne parlez même pas de l'islamisme"  

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

> Mais au fait, c’est quoi l’écriture inclusive ? 

Du rab sur le Lab

PlusPlus