DOCUMENT LAB - La lettre d'Olivier Faure qui ferme les portes des réunions du groupe socialiste à l'Assemblée aux soutiens de Macron

Publié à 18h33, le 16 février 2017 , Modifié à 08h51, le 17 février 2017

DOCUMENT LAB - La lettre d'Olivier Faure qui ferme les portes des réunions du groupe socialiste à l'Assemblée aux soutiens de Macron
Image Aurélie Marcireau


DOCUMENT LAB - Ils ne sont pas encore exclus du PS. Foi de Gérard Collomb, tant qu'il est possible de garder sa carte et de soutenir Emmanuel Macron, on cumule... Pourtant, le patron de la rue de Solférino avait été clair : ceux qui ne soutiendraient pas le vainqueur de la primaire seraient exclus du parti et donc privés d'investiture. Une position tempérée par Jean-Marie Le Guen qui estime pour sa part que comme les frondeurs n'ont pas été exclus, pas de raison de bannir les macronistes. Bref, pour l'instant, c'est calme plat côté parti, mais cela s'agite côté Assemblée. Election présidentielle oblige, le Palais Bourbon suspend ses travaux la semaine prochaine. Mais hémicycle fermé ne veut pas dire Assemblée vide.

Dans un courrier adressé ce jeudi 16 février aux élus PS de son groupe que Le Lab s'est procuré, Olivier Faure, le patron des députés socialistes, explique qu'une réunion hebdomadaire est maintenue. En revanche, seuls les soutiens de Benoît Hamon sont invités à y participer. Raison invoquée : avec l'échéance électorale, la réunion du groupe change de nature. Il écrit :  

L'objet de ces réunions changeant de nature, j'ai mercredi matin, en réunion de groupe, demandé que désormais seuls les parlementaires ne soutenant aucun autre postulant à l'élection présidentielle que le candidat du Parti Socialiste, y assistent. 

En clair et assez logiquement, seuls les députés ne soutenant pas un autre candidat que celui de la rue de Solférino peuvent participer. On peut aussi en conclure que ceux qui ne veulent pas faire la campagne de Benoît Hamon (le fameux droit de retrait évoqué après la victoire de Benoît Hamon) mais qui ne soutiennent pas un autre candidat sont invités. Du côté de Solférino, toujours pas d'exclusion. Mais question réunion, cela fait déjà *quelque temps* que les soutiens d'Emmanuel Macron ne se rendent plus rue de Solférino. 

Voici le document dans son intégralité :




Du rab sur le Lab

PlusPlus