Dominique Bussereau ne sera pas candidat aux législatives pour ne pas cumuler

Publié à 12h44, le 19 décembre 2016 , Modifié à 12h46, le 19 décembre 2016

Dominique Bussereau ne sera pas candidat aux législatives pour ne pas cumuler
Dominique Bussereau. © AFP

NON-CUMUL – Le non-cumul des mandats, interdisant d’être tout à la fois parlementaire et titulaire d’un exécutif local, va entrer en vigueur en 2017. Et François Fillon, s’il est élu, ne reviendra pas dessus, a annoncé Bernard Accoyer, le nouveau patron de LR. Alors, pour certains, c’est l’heure des choix.

Soutien d’Alain Juppé pendant la primaire de la droite, Dominique Bussereau a pris sa décision. Le député LR de Charente-Maritime (de 1993 à 2002 puis depuis 2010) annonce ce lundi 19 décembre qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession aux législatives en juin 2017.

A cause du non-cumul des mandats, l’ancien ministre des Transports a donc décidé de renoncer à la députation et à l’Assemblée nationale pour se consacrer à sa fonction de président du conseil départemental de Charente-Maritime. Un département qu'il dirige depuis 2008.

Du rab sur le Lab

PlusPlus