Édouard Philippe conteste tout problème de parité femmes-hommes dans le gouvernement

Publié à 08h51, le 18 mai 2017 , Modifié à 08h57, le 18 mai 2017

Édouard Philippe conteste tout problème de parité femmes-hommes dans le gouvernement
Le nouveau Premier ministre Édouard Philippe © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Image Etienne Baldit


QUOI MA PARITÉ, QU'EST-CE QU'ELLE A MA PARITÉ ? - Onze femmes, onze hommes : à première vue, le premier gouvernement du quinquennat Macron, dévoilé mercredi 17 mai, respecte l'engagement paritaire pris par le chef de l'État durant sa campagne. Mais dans le détail, c'est un tout petit peu plus compliqué.

On dénombre ainsi une seule femme titulaire d'un portefeuille régalien : Sylvie Goulard, ministre des Armées. Aucune femme n'hérite par ailleurs d'un "ministère d'État", les trois seuls du gouvernement étant dévolus à des hommes. On observe aussi le non-respect d'une promesse de campagne d'Emmanuel Macron : le "ministère plein et entier des Droits des Femmes" annoncé est ainsi devenu un simple secrétariat d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, rattaché au Premier ministre. Et si des femmes sont bien sûr nommées à des postes-clef (Muriel Pénicaud au Travail, Agnès Buzyn aux Solidarités et à la Santé, Françoise Nyssen à la Culture), l'ordre protocolaire du gouvernement - les ministres sont annoncés par ordre d'importance - met plutôt les hommes à l'honneur.





Mais sur France Inter ce jeudi, le Premier ministre se défend de tout problème autour de ces sujets. "Je suis très frappé par la remarque que vous formulez. Je l'ai lu dans un certain nombre d'éditoriaux, je ne sais pas pourquoi est-ce qu'on dit ça", rétorque ainsi Édouard Philippe à Patrick Cohen qui lui faisait remarquer que "le poids politique des femmes n'est pas celui des hommes". Voici la suite de leur échange :

- Patrick Cohen : Bah c'est simple, il y a trois ministres d'État, ce sont des hommes, et les ministères régaliens, il y a une femme.

- Édouard Philippe : Et donc vous pensez que les ministères régaliens sont par nature des ministères qui sont plus importants que les autres ?

- Patrick Cohen : Je regarde la hiérarchie du gouvernement...

- Édouard Philippe : Moi je vois une femme ministre des Armées et je vois des femmes dans des postes ministériels difficiles, essentiels : les Solidarités, le Travail, je crois pas que ce soit un poste exactement simple.

- Patrick Cohen : Et il n'y a pas de ministère des Droits des femmes.

- Édouard Philippe : Et il y a un secrétariat d'État directement rattaché au Premier ministre - directement rattaché au Premier ministre - et qui entend bien faire vivre cette politique publique et cette exigence.

Traduction : tout va bien, circulez, y'a rien à voir.

Du rab sur le Lab

PlusPlus