EELV acte son divorce avec Emmanuelle Cosse

Publié à 11h12, le 21 février 2016 , Modifié à 16h41, le 21 février 2016

EELV acte son divorce avec Emmanuelle Cosse
Emmanuelle Cosse © GEORGES GOBET / AFP
Image Etienne Baldit


INFO LAB - Emmanuelle Cosse n'est officiellement plus membre d'Europe-Écologie Les Verts. En entrant au gouvernement contre l'avis du parti, l'ancienne secrétaire nationale s'était "mise en retrait" de celui-ci. Mais une ambiguité demeurait sur son appartenance à EELV. Elle vient d'être levée.

Selon les informations du Lab, dimanche 21 février, les instances régionales du parti en Île-de-France (dont dépend Emmanuelle Cosse) viennent de lui "signifier", par un courrier d'une phrase, qu'elles "prennent acte de sa démission". Le divorce est donc entériné. Suivant le fonctionnement fédéral d'EELV, il appartenait à la direction régionale de faire cette démarche, le parti actant par la suite cet état de fait.

Depuis plusieurs jours, un débat en interne visait à la "clarification" de cette situation floue. En devenant ministre, Emmanuelle Cosse s'opposait en effet à la ligne officiellement défendue par le parti, encore quelques jours plus tôt, mais elle se présentait toujours comme membre d'EELV, notamment au conseil régional d'Île-de-France où elle est élue. Certains considéraient que la séparation était de fait consommée. D'autres faisaient remarquer que sur le papier, cela n'était toujours pas officiel. Finalement, les discussions auront été "assez sereines", indique un cadre régional du parti. 

La question est donc définitivement tranchée : Emmanuelle Cosse est aujourd'hui considérée comme "démissionnaire" par le parti. Cela fait porter la responsabilité de la rupture sur l'ancienne patronne d'EELV et non sur ce dernier, qui ne souhaitait pas donner l'impression de virer l'intéressée. 

Elle devrait cependant pouvoir continuer à siéger au groupe écologiste au conseil régional d'Île-de-France puisque "rien, statutairement, ne l'interdit", selon un reponsable écolo francilien. D'autres élus non adhérents d'EELV en font d'ailleurs partie. "Ce sera à elle, et éventuellement à ses collègues du groupe" d'en décider, précise-t-on. 





À LIRE SUR LE LAB :

Comment Emmanuelle Cosse justifie de rester conseillère régionale tout en étant ministre du Logement

Emmanuelle Cosse a "fait une Besson" en entrant au gouvernement, juge une cadre d'EELV

Du rab sur le Lab

PlusPlus