Emmanuel Macron célèbre sa qualification dans le même restaurant que François Hollande après la primaire en 2011

Publié à 02h50, le 24 avril 2017 , Modifié à 14h58, le 24 avril 2017

Emmanuel Macron célèbre sa qualification dans le même restaurant que François Hollande après la primaire en 2011
Emmanuel Macron à La Rotonde, célébrant sa qualification au second tour de la présidentielle. © Montage Le Lab via BFMTV
Image Amandine Réaux


Il semble avoir échappé à Emmanuel Macron, par certains aspects, que nous ne sommes pas le 7 mai, mais bien le 23 avril. Et que donc sa qualification au second tour de la présidentielle face à Marine Le Pen n’est pas synonyme de victoire finale. Pourtant, le candidat d’En Marche ! a bien prononcé un discours de quasi-Président après une arrivée devant ses supporters sur scène en compagnie de son épouse Brigitte.

La soirée s’est terminée avec du champagne à La Rotonde, où Emmanuel Macron avait convié ses proches. La célèbre brasserie du VIe arrondissement, dans le quartier du Montparnasse, a vu défiler de nombreux artistes (Modigliani, Cocteau, Diaghilev) mais aussi Lénine et Trotski, affirme l’établissement sur son site Internet. Et plus récemment, c’est… François Hollande qui y avait fêté sa victoire à la primaire socialiste le 16 octobre 2011. Mais après le second tour.

Entre 2011 et 2012, Emmanuel Macron avait tenu des réunions dans cette même brasserie avec des économistes pro-Hollande, rappelle le journaliste de Marianne Marc Endeweld.



Voilà qui aurait pu donner du grain à moudre aux ténors de la droite qui surnommaient Emmanuel Macron "Emmanuel Hollande". Mais c'est finalement l'image d'un nouveau *Fouquet's gate* façon Sarkozy en 2007 qui marque les esprits, sans toutefois le côté jet-setni des menus aussi chers. Sur Twitter, le patron d'EELV David Cormand a trouvé "indigne" que l'ancien ministre de l'Économie fasse la "fête" alors que "l'extrême droite est qualifiée pour le second tour" :





Emmanuel Macron s'est vivement agacé lorsque ce rapprochement a été fait avec le Fouquet's de Nicolas Sarkozy. Il a lancé, au micro de Quotidien :

Si vous n'avez pas compris que c'était mon plaisir ce soir d'inviter mes secrétaires, mes officiers de sécurité, les politiques, les écrivains, les femmes et les hommes qui depuis le début m'accompagnent, c'est que vous n'avez rien compris à la vie. Donc c'est ce que vous voulez, mais c’était mon moment du cœur, vous voyez ? Mais je crois qu'au Fouquet's, il y a pas beaucoup de secrétaires, pas beaucoup d'officiers de sécurité, vous avez vu qui était ici à table. Moi, j'ai pas de leçon à recevoir du petit milieu parisien.

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus