Emmanuel Macron considère que Gérald Darmanin est "un peu tout fou"

Publié à 18h52, le 22 août 2017 , Modifié à 18h52, le 22 août 2017

Emmanuel Macron considère que Gérald Darmanin est "un peu tout fou"
Emmanuel Macron et Gérald Darmanin © Montage via AFP
Image Sylvain Chazot


Emmanuel Macron aime bien certains de ses ministres et lorsqu'il s'agit de leur formuler des compliments, le Président n'est pas avare. D'autres, en revanche, préféreraient sans doute que le chef de l'État les oublie, au moins le temps de la digestion. C'est le cas de Gérald Darmanin.

Le président de la République garde visiblement toujours en travers de la gorge l'épisode des APL. Lorsqu'il s'agit d'évoquer le travail et le comportement de Gérald Darmanin, Emmanuel Macron est donc plutôt critique. Cité par Le Canard Enchaîné de ce mercredi 23 août, le chef de l'État dit à propos du ministre de l’Action et des Comptes publics :

Il est un peu tout fou et a tendance à partir bille en tête.

Le Président n'a donc toujours pas digéré cette fumeuse annonce de la diminution de 5 euros des APL. La décision avait été prise au cœur de l'été par Gérald Darmanin, très certainement avec l'aval de Matignon mais sans que les autres ministères soient concertés et encore moins prévenus. "Une connerie sans nom" de l'aveu même d'Emmanuel Macron, selon des propos rapportés début août – déjà - par Le Canard Enchaîné.

Plusieurs passes d’armes avaient eu lieu entre le gouvernement et Christian Eckert, ex-secrétaire d’État au Budget, concernant la paternité de la baisse des APL. Quand Jacques Mézard (ministre en charge du Logement) assurait que "cela ne fait jamais plaisir de baisser des aides", Christophe Castaner (porte-parole du gouvernement) était parvenu à expliquer que cette mesure était quand même une "bonne nouvelle".

Pour protester contre cette restriction, les députés de La France insoumise avaient brandi un panier de courses à cinq euros en plein hémicycle. "Personne n’a le monopole du cœur, mais certains semblent avoir le monopole de la démagogie", leur avait rétorqué... Gérald Darmanin.

Du rab sur le Lab

PlusPlus