Emmanuel Macron fustige "l'indécence" de la menace de démission ministérielle

Publié à 09h03, le 20 janvier 2016 , Modifié à 19h08, le 20 janvier 2016

Emmanuel Macron fustige "l'indécence" de la menace de démission ministérielle
Emmanuel Macron © Montage Le Lab via BFMTV

Non, Emmanuel Macron n'a pas menacé de démissionner, comme le laissaient entendre certaines rumeurs liées à un remaniement imminent, ces derniers jours. La preuve en est tout simplement que le ministre de l'Économie trouve ce genre de comportement indigne, pas au niveau. Il le dit et le répète, mercredi 20 janvier sur BFMTV.

Le résident de Bercy est rapidement interrogé sur ces bruits de couloirs, liés à une éventuelle fusion de son texte de loi sur les "nouvelles opportunités économiques" avec celui de Myriam El Khomri sur l'emploi. Et les dément fermement. "Quand j'ai quelque chose à dire, je le dis", explique-t-il, signifiant que s'il avait été frustré de ne pas pouvoir défendre SA loi à lui, il l'aurait dit à qui de droit.

Puis il lance :

"

Je ne suis pas dans l'indécence de menacer de démissionner.

 

"

Un élément de langage qui revient quelques minutes plus loin :

 

"

La démission, c'est indécent, c'est coquetterie. Je ne suis pas un garçon gâté.

"

Et de préciser qu'il a "accepté une mission, celle de réformer pays" et qu'il "ira jusqu'au bout" de celle-ci. Tout du moins "aussi longtemps que François Hollande le souhaitera", prend-il soin de préciser.

Et d'asséner, pour la troisième fois :

"

On ne fait pas de chantage à la démission, ça c'est indécent.

 

"

"Indécent", donc. Capice ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus