Emmanuel Macron lance dans la plus grande discrétion un mouvement dans la perspective de 2017

Publié à 18h08, le 02 mars 2016 , Modifié à 19h45, le 02 mars 2016

Emmanuel Macron lance dans la plus grande discrétion un mouvement dans la perspective de 2017
© AFP
Image Le Lab

Julien Vallet pour

Emmanuel Macron tisse sa toile pour 2017. Sans sortir du bois pour une éventuelle candidature à la présidentielle, il tient à peser sur le plan des idées. Et se tient prêt à jouer le match contre Manuel Valls en cas d’empêchement de François Hollande. Pour ce faire, le locataire de Bercy s’apprête à lancer dans la plus grande discrétion son propre mouvement "à mi-chemin du laboratoire d’idées et du parti politique", révèle l’Obs, en kiosque ce jeudi 3 mars.

Sans que ni Manuel Valls, ni François Hollande n’en aient été informés, l’affaire est en préparation depuis plusieurs mois et ce n’est plus qu’une "question de semaine" avant que le mouvement ne soit officialisé. Dans le même temps, deux livres sont en préparation : "un ouvrage dense qui détaille la place que la France doit avoir dans le nouveau monde, et un autre, plus petit, en forme de manifeste", selon un collaborateur cité par l’Obs.

Comme de par hasard, mais a priori sans lien, l’association "Les jeunes avec Macron" fondée en janvier, va lancer le 12 mars un think tank baptisé "La Gauche libre". Ce collectif, qui revendique 2900 adhérents, souhaite mettre au point des "propositions" et "peser dans les débats en 2017". Pourtant, Pierre Person, le président du collectif, dit "refuser l’étiquette de parti" ou même de "fan club". Selon lui, le collectif n’entretient même pas de lien direct avec le locataire de Bercy, quand même décrit sur le site internet de la Gauche libre comme "iconoclaste, entreprenant, rénovateur".

Contacté par Le Lab, l’entourage du ministre a nié qu’un mouvement à l’initiative du ministre soit en préparation. "Il existe bel et bien des groupes de soutien à Emmanuel Macron, comme la Gauche libre ou les Jeunes avec Macron qui sont totalement indépendants du ministre, mais aucun mouvement qui soit lancé directement par le cabinet du ministre", y explique-t-on.

Une chose est sûre : vu la floraison sur les étals des libraires d'ouvrages d’hommes et femmes politiques - comme Bruno Le Maire, Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé - il est certain qu’Emmanuel Macron, avec ses deux livres, n’est pas seul à se placer pour 2017.

Du rab sur le Lab

PlusPlus