Emmanuel Macron, le Président qui se déguisait tout le temps

Publié à 10h01, le 16 août 2017 , Modifié à 10h21, le 16 août 2017

Emmanuel Macron, le Président qui se déguisait tout le temps
Jeu de l'été : un président de la République se cache sur chacune de ces photos, saurez-vous le retrouver ? © Montage Le Lab via AFP / Twitter / @EmmanuelMacron
Image Etienne Baldit


COSPLAY - C'est un artifice de communication politique qui n'était que peu utilisé jusqu'ici par les présidents de la République. Mais en à peine trois mois, Emmanuel Macron a remis à l'honneur le déguisement comme outil de com' préférentiel.

Depuis son entrée à l'Élysée, on l'a en effet vu revêtir une gamme impressionnante de costumes variés, le dernier en date étant le maillot de l'Olympique de Marseille (son club de cœur), à l'occasion d'une petite visite inattendue au centre d'entraînement de l'OM. Un déplacement savamment mis en scène au cœur de ses vacances estivales non moins mises en scène dans la cité phocéenne, mardi 15 août :





Un nouvel exemple de la prégnance du football dans l'attirail de communication des politiques, un phénomène que le Lab se fait fort de documenter le plus régulièrement possible sous le #FootPolitique. Et s'il est fort inhabituel de voir un chef de l'État porter ainsi un maillot de foot, ce genre de *disruption* vestimentaire n'est que de la routine pour Emmanuel Macron. 





La dernière fois qu'on l'a aperçu vêtu d'autre chose que d'un classique costume-cravate, c'était en effet il y a moins d'un mois. Le 20 juillet, le chef des armées tentait une opération réconciliation avec les militaires en se déguisant en aviateur, au lendemain de la démission du chef d'état-major Pierre de Villiers :





Deux semaines plus tôt, c'est en tenue de sous-marinier et hélitreuillé à bord d'un sous-marin nucléaire en pleine mer que l'on pouvait admirer le Président, toujours le premier à partager ces clichés (pendant que le Premier ministre faisait son discours de politique générale à l'Assemblée) :







(Fred TANNEAU / POOL / AFP)

Quelques jours avant cela, on l'avait vu boxer et jouer au tennis-fauteuil en bras de chemise pour soutenir la candidature de Paris pour les JO 2024 (mais il n'était alors pas vraiment déguisé, ça ne compte donc qu'à moitié) :







(JEAN-PAUL PELISSIER / POOL / AFP)

On le voit, outre quelques digressions sportives, ce sont les habits militaires qui ont globalement les faveurs d'Emmanuel Macron, lui qui aime à insister sur son statut de chef des armées. Dès le jour de la passation de pouvoir avec François Hollande, il avait déjà remonté les Champs-Élysées à bord d'un command car, conservant toutefois son costard civil parce qu'il faut savoir ne pas abuser :





On attend impatiemment ses prochaines aventures.

Du rab sur le Lab

PlusPlus