Emmanuel Macron n’a pas du tout apprécié les off de ses ministres dans la presse et leur a fait savoir

Publié à 06h57, le 08 novembre 2017 , Modifié à 08h09, le 08 novembre 2017

Emmanuel Macron n’a pas du tout apprécié les off de ses ministres dans la presse et leur a fait savoir
Emmanuel Macron devant Edouard Philippe et son gouvernement. © AFP
Image Sébastien Tronche


Avec le "nouveau monde" vendu par Emmanuel Macron, le rapport de l’exécutif à la presse a changé. Du moins, au début du quinquennat. Pour éviter une présidence trop "bavarde" à la François Hollande, Emmanuel Macron avait ainsi demandé expressément aux conseillers élyséens et ministériels de ne pas s’exprimer dans la presse. Ni en "on", ni en "off". Même consigne pour les ministres, limités à des prises de parole contrôlées et strictement cantonnées à leurs périmètres ministériels.

Alors, quand le chef de l’Etat a vu dans Le Parisien des propos tenus en off sur les rumeurs d’un prochain remaniement par différents ministres – pour cracher sur certains de leurs petits camarades, qui plus est –, son sang n’a fait qu’un tour. Le Figaro a révélé, mardi 7 novembre, qu’Emmanuel Macron avait sévèrement recadré les membres du gouvernement lors du Conseil des ministres du même jour. Ainsi a-t-il lancé, "lors d'un recadrage ferme et vigoureux", selon le quotidien :



Je ne cautionne en rien ces propos.

"Le chef de l’Etat souhaite que cet épisode constitue un précédent", poursuit Le Figaro. Ce petit rappel à l’ordre n'est pas anodin à quelques jours d’un très probable remaniement pour cause *d’élection* de Christophe Castaner à la tête de la République en marche, le parti du Président.

Un Emmanuel Macron qui s’est ensuite félicité qu’une "cohésion de groupe" se soit formée au sein du gouvernement. Et qui a prévenu qu’un off mal placé, "travers" des précédents quinquennats, pouvait remettre cela en cause.

C’est ça, le nouveau monde.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

Macron a trouvé une astuce pour que ses collaborateurs n'écrivent pas de livres comme ceux de Hollande

Tout le mal que Macron et l'Élysée pensaient du "off" avec les journalistes... avant d'y recourir

Du rab sur le Lab

PlusPlus