Emmanuelle Duverger, directrice de Boulevard Voltaire et femme de Robert Ménard, candidate aux législatives à Béziers

Publié à 19h59, le 10 mai 2017 , Modifié à 20h03, le 10 mai 2017

Emmanuelle Duverger, directrice de Boulevard Voltaire et femme de Robert Ménard, candidate aux législatives à Béziers
Emmanuelle Duverger avec Robert Ménard lors de sa victoire aux élections municipales de Béziers, en mars 2014 © SYLVAIN THOMAS / AFP
Image Victor Dhollande-Monnier


Le bruit courait depuis plusieurs mois, c’est désormais officiel. Emmanuelle Duverger, directrice de Boulevard Voltaire et épouse de Robert Ménard, sera candidate dans la 6e circonscription de l’Hérault avec le soutien du Front national.

C'est elle-même qui en a fait l'annonce sur Twitter ce mercredi 10 mai :





Emmanuelle Duverger essaiera de ravir le siège au député sortant, de Les Républicains, Elie Aboud. Dans cette ville où Marine Le Pen a été battue de justesse au second tour de l’élection présidentielle face à Emmanuel Macron, le ou la candidat(e) investi(e) officiellement jeudi par la République en Marche aura également une belle carte à jouer.

Contacté par le Lab, le député LR sortant Elie Aboud n’est pas vraiment "surpris" par cette information. Il semble même impatient de débattre avec son adversaire :

Je ne suis pas surpris. Ça fait des mois, des mois que ce bruit court à Béziers. Je l’invite à dialoguer avec moi, projet contre projet, idée contre idée et perspective. Et surtout, que son époux arrête de me reprocher de me consacrer à ma carrière personnelle. Parce que je ne pense pas qu’il donne le bon exemple.

L’ancienne juriste reconvertie dans la presse en ligne dirigeait jusqu’à présent le site Boulevard Voltaire, qu’elle a cofondé avec son époux et Dominique Jamet – ce dernier est parti en 2016 pour mieux se consacrer à Debout la France dont il fut le vice-président.

Sans doute Robert Ménard sera-t-il plus conciliant avec Emmanuelle Duverger qu'il ne l'avait été avec Laurence Haïm. Lorsque la journaliste avait annoncé, en janvier dernier, son ralliement à Emmanuel Macron, le maire de Béziers avait dénoncé "les rapports incestueux presse-politique"... 

Il sera d'autant plus conciliant qu'elle a toujours été très influente sur sa carrière politique. "Je ne fais rien sans elle, et n’ai jamais publié un texte qu’elle n’ait lu. C’est elle qui, de loin, pèse le plus sur mes décisions politiques, expliquait Robert Ménard à M Le magazine du Monde il y a tout juste un an. Quand elle désapprouve une de mes idées, je ne la mets pas en œuvre."

Interrogée sur une éventuelle candidature aux législatives de juin prochain, Emmanuelle Duverger ne fermait pas la porte. "On verra en temps voulu", assurait-elle à M Le magazine du Monde. Le temps de la réflexion est révolu, celui de la campagne débute. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus