En cas de victoire à la présidentielle, Emmanuel Macron la fêtera devant la pyramide du Louvre

Publié à 19h33, le 04 mai 2017 , Modifié à 20h18, le 04 mai 2017

En cas de victoire à la présidentielle, Emmanuel Macron la fêtera devant la pyramide du Louvre
La pyramide du Louvre © AFP
Image Le Lab


et

BRÈVE DE CAMPAGNE - Chaque candidat qui parvient au second tour de la présidentielle doit y penser : quel lieu choisir pour fêter son éventuelle élection ? Une décision qui a son importance puisque les images de ces soirées de victoire passent à la postérité. Et les symboles attachés aux lieux en question ne sont jamais anodins. Pour Emmanuel Macron, le choix est fait. Selon les informations du Lab, jeudi 4 mai, le candidat d'En Marche ! a choisi l'esplanade du Louvre pour célébrer la chose s'il triomphe ce dimanche.

L'ancien ministre de l'Économie réunirait donc ses partisans devant la célèbre pyramide en verre commandée par François Mitterrand et réalisée par l'architecte sino-américain Ieoh Ming Pei. Un lieu mondialement connu et emblématique de la culture française, qui devrait évidemment offrir des images marquantes.

D'autres hauts lieux parisiens avaient été envisagés mais écartés, comme le Trocadéro, la place de la Concorde (où Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac avaient fêté leurs victoires de 2007 et 1995, donc très connotée à droite), celles de la Bastille (François Hollande y avait célébré en 2012) et de la République (plutôt associées à la gauche) ou encore Le Champ-de-Mars, vaste espace vert au pied de la Tour Eiffel. Mais la mairie de Paris s'est opposée à cette dernière solution, a-t-on appris ce jeudi. La municipalité, dirigée par Anne Hidalgo (PS), n'a pas donné son accord, "puisque le Champ-de-Mars doit être visité le week-end suivant par les membres de la commission d'évaluation du CIO", en repérage dans le cadre de la candidature de Paris pour les jeux Olympiques de 2024, a expliqué Bruno Julliard, premier adjoint de la capitale. Ce dernier a ajouté :

Comme le Champ-de-Mars doit accueillir plusieurs épreuves, on ne peut pas prendre le risque que les pelouses soient détériorées, or on sait très bien qu'elles le sont systématiquement pour ce type d'événement.

Du rab sur le Lab

PlusPlus