Et Anne Hidalgo inventa le concept de "pédagogie individualisée en petits groupes" pour les cours de musique

Publié à 17h13, le 17 février 2016 , Modifié à 17h13, le 17 février 2016

Et Anne Hidalgo inventa le concept de "pédagogie individualisée en petits groupes" pour les cours de musique
© FRANCOIS GUILLOT / AFP

NOVLANGUE – Le Conseil de Paris a voté, mardi 16 février, la suppression des cours de musique individuels dans les centres d’animation de la ville. Cette mesure s'inscrit dans une volonté municipale de démocratiser "l'accès à la culture afin qu'elle soit accessible à tous les Parisiens".

Mais tout le monde, au sein du Conseil de Paris, n'était pas de cet avis. Du Front de gauche à Les Républicains en passant par le MoDem et l'UDI, de nombreux élus ont fait part de leur opposition à cette mesure.

Mais heureusement, l'équipe d'Anne Hidalgo a su trouver la parade en proposant un concept totalement innovant pour remplacer ces cours individuels : instaurer une "pédagogie innovante et individuels en petits groupes".

Le vœu de l'exécutif parisien se présente ainsi :

Le conseil de Paris émet le vœu que l'évolution proposée de l'enseignement musical dans les centres d'animation vers une pédagogie innovante individualisée en petits groupes soit guidée par l'amélioration de la qualité de l'offre et l'élargissement des publics et prenne en compte, en partant des résultats de la concertation et au cas par cas, la spécificité des locaux des centres et des instruments enseignés.

 



Cette "pédagogie innovante et individuels en petits groupes" marque donc la fin des cours de musique individuels dans les centres d’animation de Paris. Mais les cours seront tout de même individualisés...

Bien que plusieurs élus, dont Anne Souyris, présidente du groupe écolo, aient dénoncé la "logique budgétaire" guidant cette réforme, le vœu a été voté, rappelle Le Parisien. Le groupe PS a voté pour, les élus LR, UDI-MoDem et PCF se sont abstenus. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus