VIDÉO - Et là, l'insoumise/chroniqueuse Raquel Garrido pose une question à Édouard Philippe en pleine conférence de presse

Publié à 13h21, le 31 août 2017 , Modifié à 17h18, le 31 août 2017

VIDÉO - Et là, l'insoumise/chroniqueuse Raquel Garrido pose une question à Édouard Philippe en pleine conférence de presse
© Capture d'écran du tweet du journaliste Matthieu Verrier
Image Etienne Baldit


Pour le grand public, elle est porte-parole de Jean-Luc Mélenchon et cadre incontournable de la France insoumise. Mais jeudi 31 août, c'est une Raquel Garrido dans son tout nouveau costume de chroniqueuse télé qui s'est fait entendre dans vos télévisions. Après la présentation, par Édouard Philippe et Muriel Pénicaud, des ordonnances visant à réformer le code du travail, le Premier ministre et la ministre du Travail répondaient à quelques questions des journalistes. Quand soudain, Édouard Philippe donne la parole à une personne qu'il n'identifie pas mais désigne d'un simple "madame".

"L'insoumise" désormais reconvertie se fait cependant rapidement connaître : 

Bonjour, Raquel Garrido pour 'Les terriens du dimanche' sur C8...

Vous ne rêvez pas : il s'agit bien d'une conférence de presse mais une responsable politique bien identifiée, avocate de profession et aujourd'hui chroniqueuse, y est accréditée et pose même une question. Et le Premier ministre de lui répondre le plus sérieusement du monde, ne relevant à aucun moment son identité. Il paraît plus qu'improbable que personne à Matignon, encore moins Édouard Philippe lui-même, n'ait réalisé de qui il s'agissait ; tout cela semble donc parfaitement délibéré de la part du chef du gouvernement.

Raquel Garrido a interrogé le Premier ministre sur la conception même des ordonnances. Edouard Philippe lui répond très calmement, ne s'étonnant pas une seconde de l'identité de son interlocutrice : 

Je vais vous répondre et pardonnez-moi si la réponse que je vous fais vous donne le sentiment de ressembler furieusement à un cours de droit – je ne suis pas du tout bien placé pour vous donner un cours de droit et puis, en plus, j’ai pas du tout envie – mais simplement, nous avons décidé, parce que le président de la République l’a annoncé pendant sa campagne présidentielle, de procéder par la voie des ordonnances. Une ordonnance, c'est un texte qui est préparé par le gouvernement après que le Parlement a défini clairement dans quel domaine et vers quelle direction le gouvernement est autorisé à aller. Et donc, le premier moment de l’élaboration de ces ordonnances, ça a été la préparation de la loi d’habilitation. Et cette loi d’habilitation, elle a été préparée, comme tous les projets de loi, par l’administration sous la direction du gouvernement. Cette loi d’habilitation, elle a été discutée par le Parlement […] Une fois que la loi d’habilitation a été adoptée, une fois qu’elle est devenue une loi, il fallait que le gouvernement prépare un texte. Et c’est la raison pour laquelle le ministère du Travail et ses services ont été sollicités pour préparer un texte qui corresponde à l’objectif qu’on veut atteindre.

Auprès du Lab et par SMS, l'entourage d'Édouard Philippe justifie d'ailleurs cette présence de Raquel Garrido à cette conférence de presse et s'amuse de l'échange question-réponse :

Lorsqu'on assume ses réformes, on n'a aucun problème à donner la parole à l'opposition, au contraire :).

Le 15 juillet, Raquel Garrido expliquait au Lab son rôle futur dans l'émission de Thierry Ardisson. "Je serai sur le plateau chaque semaine, avec un moment d'antenne libre sur un sujet de mon choix", disait-elle, tenant à ajouter :

N'oublions pas que mon métier est, et reste, avocate. Je suis, par définition déontologique, indépendante.

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus