VIDEOS– Nous sommes en 2012, et, désormais, les meetings des candidats se suivent en direct, sur internet. A ce petit jeu, ce ne sont ni François Hollande, ni Nicolas Sarkozy qui cartonnent, mais le candidat du Front de gauche. Nous avons passé au crible les chiffres de la bataille du streaming.

  1. 1

    La "prise de la Bastille", événement le plus suivi

     Ni Nicolas Sarkozy à Villepinte, dimanche 11 mars, ni François Hollande au Bourget, dimanche 22 janvier, ni même le couple François Hollande et Ségolène Royal à l’occasion du meeting de Rennes, mercredi 4 avril.

    Depuis le début de la campagne présidentielle, l’événement politique qui a été le plus suivi en ligne aura été la "prise de la Bastille" de Jean-Luc Mélenchon, le dimanche 18 mars, qui aura été suivi, au total, par près de 196.000 personnes (chiffres totaux, et non simultanées) sur la plateforme de partage vidéo Dailymotion, selon des chiffres communiqués au Lab par Antoine Nazaret, le patron de la chaîne actu de l’hébergeur de vidéos. 

    Ce carton de Jean-Luc Mélenchon sur les vidéos live corrobore totalement les résultats de notre Labomètre, qui mesure le taux d’engagement des candidats sur les réseaux sociaux : comme nous vous l’expliquions ce mercredi 4 avril, nous avons ainsi mesuré que la campagne Facebook de Jean-Luc Mélenchon enregistre de biens meilleures performances que celle des deux "favoris".

    Voici quelques autres infos chiffrées sur la bataille du streaming :

    • - Mercredi 4 avril, le meeting de Rennes de François Hollande et Ségolène Royal a été visionné au total par près de 130.000 internautes, avec un pic de 12.500 utilisateurs uniques connectés,

    • - Ce même mardi 4 avril, le meeting de Limoges de Jean-Luc Mélenchon a été visionné par beaucoup moins d’internautes au total, avec plus ou moins 30.000 visionnages, mais le chiffre maximum des utilisateurs connectés flirtait avec les chiffres enregistrés par le candidat socialiste, à Rennes, avec 11.500 utilisateurs. "C’est un indice de grande fidélité des internautes qui ont regardé le live de Mélenchon", décrypte Antoine Nazaret.

    • - Enfin, les grand’messes de Villepinte et du Bourget restent évidemment des grandes références pour chacun des candidats, qui avaient généré environ 140.000 vues. Soit à peu près autant que le meeting de Rennes de mercredi soir.

    Une précision, toutefois : les statistiques accessibles sous la page live de Dailymotion de Nicolas Sarkozy ne sont pas complètes car, à l’époque du meeting de Villepinte, le flux était également partagé par d’autres médias, ce qui n’est plus le cas depuis l’entrée dans la phase "équité" du temps de parole des candidats, où les comptes officiels des candidats centralisent les visites.

    En ligne, contrairement aux fameux décomptes des meetings, la participation est bien connue et précisément monitorée …

Du rab sur le Lab