Eva Joly hospitalisée : "Elle reprendra ses activités mardi"

Publié à 00h38, le 02 avril 2012 , Modifié à 08h52, le 02 avril 2012

Eva Joly hospitalisée : "Elle reprendra ses activités mardi"
Eva Joly sur Canal Plus, le dimanche 1er avril
Image Antoine Bayet

Par

La candidate écologiste à la présidentielle, Eva Joly, est hospitalisée depuis dimanche soir à la suite d'une chute. Son co-directeur de campagne assure que "la campagne continue", et que la candidate reprendra sa campagne dès mardi.

  1. 1

    "Agenda de campagne de demain matin modifié. La campagne continue..."

    Sur twitter.com

    Eva Joly, candidate d'Europe Ecologie-Les Verts à l'élection présidentielle, âgée de 68 ans, "a été hospitalisée dimanche", révèle, ce lundi 2 avril, RTL, sur son site internet, une information confirmée sur twitter par Stéphane Sitbon-Gomez, directeur de la campagne de la candidate EELV.

    Voici les informations initialement diffusées par RTL, qui devait être reçue par Jean-Michel Aphatie, à 7h50 :

    "Sa campagne a été suspendue. Tous ses meetings de la semaine à venir ont été annulés. L"

    Stéphane Sitbon-Gomez, lui, ne confirme pour l'instant qu'une simple modification de l'agenda de la candidate EELV pour la matinée de ce lundi 2 avril, et promet que "la campagne continue" :

    "Agenda de campagne de demain matin modifie. la campagne continue #joly"

    Interrogé dans la foulée par l'AFP, Stéphane Sitbon-Gomez a réaffirmé qu'aucun meeting n'était annulé, et a détaillé les raisons de hospitalisation de la candidate EELV :

    "Eva Joly, a été admise dimanche soir à l'hôpital Cochin, à Paris, après avoir fait une chute dans un escalier alors qu'elle sortait d'un cinéma et a été touchée à la tête. [...]Les médecins [...] lui ont annoncé qu'elle pourrait sortir dans la nuit et rentrer chez elle", écrit l'AFP, citant Stéphane Sitbon-Gomez.

    Cette hospitalisation, si elle devait se prolonger, pourrait constituer un cas "d'empêchement" de participation au scrutin, pouvant conduire à un "report" de l'élection, comme le prévoit l'article 7 de la Constitution française :

    Si, avant le premier tour, un des candidats [...] se trouve empêché, le Conseil constitutionnel prononce le report de l'élection.

Du rab sur le Lab

PlusPlus