Menace terroriste : Nathalie Arthaud refuse de se dire solidaire des candidats visés : "Une solidarité avec Macron ou Fillon, c'est pas trop mon truc"

Publié à 14h50, le 19 avril 2017 , Modifié à 15h04, le 19 avril 2017

Menace terroriste : Nathalie Arthaud refuse de se dire solidaire des candidats visés : "Une solidarité avec Macron ou Fillon, c'est pas trop mon truc"
© Captures d'écran C'est à vous
Image Aurélie Marcireau


La journée du mardi 18 avril a été marquée par l'arrestation de deux hommes soupçonnés de préparer un attentat contre des candidats à l'élection présidentielle. Cette annonce a provoqué un certain émoi dans la classe politique. Émoi qui n'est pas arrivé jusqu'à... Nathalie Arthaud. Invitée de C à vous sur France 5, la candidate de LO pour la présidentielle est questionnée sur le sujet. Aurait-elle à l'instar de Jean-Luc Mélenchon envoyé des sms de soutiens à Emmanuel Macron et François Fillon ? La question gêne un peu la candidate. Sa réponse surprend les journalistes autour de la table. Elle dit :

Écou­tez, est-ce qu’ils sont visés directement ? Je ne sais pas. Moi je n’ai pas bien compris, là.

Les journalistes lui assurent que visiblement oui, ils étaient visés. Elle poursuit :

Bon écoutez, ils sont bien protégés, je ne crois pas qu’ils attendent quelque chose de moi.

L'animatrice insiste, un signe de solidarité républicaine serait-il envisageable ? Visiblement non. Elle assène :

Une solidarité avec Macron ou Fillon, non ce n’est pas trop mon truc. (...) On ne va pas... Tout cela m'interroge, je découvre ça cet après midi. Je ne connaissais pas la situation.

 La candidate ne veut pas en dire plus. 

Un échange à voir en vidéo (à partir de la 3ème minute) :  



Du rab sur le Lab

PlusPlus