Fail : les vrais-faux soutiens de Michèle Alliot-Marie pour la primaire de la droite

Publié à 12h20, le 14 juin 2016 , Modifié à 09h07, le 15 juin 2016

Fail : les vrais-faux soutiens de Michèle Alliot-Marie pour la primaire de la droite
Michèle Alliot-Marie à la recherche de parrainages parlementaires. © BERTRAND GUAY/AFP

Elle n’est pas candidate mais semble avoir très envie de participer à la primaire. Alors que bruissent les velléités de candidature de Michèle Alliot-Marie depuis de longues semaines, l’ancienne multi-ministre n’a toujours rien officialisé. Mais elle se prépare.

Ainsi MAM a-t-elle lancé "Nouvelle France", son parti politique, élément obligatoire pour quiconque veut récolter des sous pour participer au scrutin interne à la droite en vue de 2017. Un parti flanqué d’un site internet (on est en 2016 quand même). Et c’est sur ce site que celle qui a occupé tous les postes régaliens présente et liste l’ensemble de ses soutiens, parlementaires (ils sont dix à y figurer) ou non, qui pourraient appuyer sa candidature à la primaire.

Et parmi ces soutiens, non pas à la primaire mais à la création de "Nouvelle France", en première position du fait de l’ordre simplement alphabétique, figure le député LR Elie Aboud.

Or, comme l’a relayé un journaliste du Figaro, l’élu de l’Hérault dément lui avoir accordé son parrainage pour la primaire alors que ce scrutin n'est pas évoqué sur le site de Michèle Alliot-Marie. Ballot. Au Figaro de ce mardi 14 juin, le député, qui dit ne pas comprendre comment son nom s’est retrouvé au premier rang de cette liste, précise :

"

MAM, je l’aime beaucoup, mais je souhaite rester neutre.

"

Un joli fail d’autant qu’il ne semble pas isolé. Le Figaro assure ainsi qu’une sénatrice, "gênée", figurant dans ce listing de soutiens, a également découvert son nom par hasard alors qu’elle ne souhaite "soutenir personne".

Alors qu’elle devait faire son annonce de candidature fin mai ou début juin, celle qui expliquait que faire un meeting était comme avoir "un orgasme" n’a toujours rien officialisé. Pour faire durer le plaisir ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus