Fausse rumeur : non, Bernard Poignant n'a pas pas participé à un séminaire catho contre le mariage homo

Fausse rumeur : non, Bernard Poignant n'a pas pas participé à un séminaire catho contre le mariage homo
Bernard Poignant (Maxppp)

BOULE PUANTE - Non, Bernard Poignant, le conseiller de François Hollande n'a pas participé à une réunion de catholiques marqués très à droite, notamment contre le mariage homo, à Paray-Le-Monial (Bourgogne), lors du pont de la Toussaint.

Tout part d'un document mis en ligne lundi 7 janvier sur le site antifa-net puis repris sur les sites fafwatch et rebellyon.info et même dans un article de L'Humanité.

Neuf pages détaillant le programme, les informations pratiques et les invités d'une "rencontre des 'têtes de réseaux' représentant l'engagement chrétien en politique et l'engagement sociétal chrétien". Un séminaire catho dans le prieuré du Coeur de Jésus de Paray-Le-Monial du vendredi 2 novembre au dimanche 4 novembre 2012. Une réunion de ceux qui pensent qu'il y a "urgence d'agir" contre le mariage gay et l'homoparentalité.

Un document agrémenté d'une liste sous forme de tableau de 75 "participants pressentis (pointage du 28/10/2012)" dont certains connus à l'échelle nationale : l'eurodéputé du FN, Bruno Gollnisch, le député UMP Marc Le Fur, le conseiller élyséen Bernard Poignant, Christian Vanneste, que les lecteurs du Lab connaissent bien et l'ancien ministre, Laurent Wauquiez.

Seul problème : cette liste est complètement bidon. Sur les cinq noms cités ci-dessus, seuls Bruno Gollnisch et Christian Vanneste sont vraiment allés à Paray-Le-Monial. L'ancien député UMP du Nord en a même fait un billet de blog.

Mais vraie ou pas, une fois le document en ligne, la rumeur est lancée. Et, concernant Bernard Poignant, elle se propage d'autant plus facilement que le chargé de mission de François Hollande n'est pas le plus grand partisan de l'ouverture du mariage aux couples homosexuels.

Cela finit donc par revenir aux oreilles du cabinet de celui qui est aussi maire de Quimper. Sous forme d'alerte google. Vendredi 11 janvier, Bernard Poignant publie sur son blog un billet intitulé "Mensonges - Manipulations - Médiocrité" et met en ligne une lettre ouverte de protestation à l'organisateur du séminaire catho.

Lettre dans laquelle il se dit "extrêmement choqué" et "demande expressément" que son nom soit retiré de cette liste avec "la plus grande diligence".

 

"C’est dégueulasse", s'étrangle Bernard Poignant, interrogé par Le Lab, qui commence par s'énerver contre internet et ceux qui relaient cette fausse information sur Twitter (par exemple ici ou  ou encore ici) : 

C’est le système des réseaux sociaux qui véhicule tout et n’importe quoi. Des informations justes, des réactions primaires mais aussi de la malhonnêteté.

A la veille de la manifestation contre le mariage homo, l'élu socialiste répète qu'il n'a pas changé d'avis sur l'homoparentalité mais qu'il reste discret.

Oui, j’ai toujours émis certaines réserves sur les questions du droit de l’enfant. Mais je ne donne aucune interview et ne participe à aucune manifestation. C'est faux, c'est mensonger. Je ne connais pas ces gens là. Je me sens instrumentalisé. La politesse voudrait que l'organisateur réponde à ma lettre, s’excuse et corrige.

L'organisateur en question s'appelle Jean-François Debiol. Contacté par le Lab, il plaide le malentendu :

Je ne comprends pas comment cette liste a pu se retrouver en ligne. C'est juste un document de travail. Les personnalités que nous avons pensé, à un moment, inviter. Bernard Poignant n'était pas là, pas plus que Laurent Wauquiez ou Christine Boutin. Si vous retrouvez celui qui l'a mis en ligne, cela m'intéresse bigrement.

Du rab sur le Lab