Fillon, Macron et Le Pen déplorent l’absence des six "petits" candidats au débat de TF1

Publié à 21h21, le 20 mars 2017 , Modifié à 11h06, le 21 mars 2017

Fillon, Macron et Le Pen déplorent l’absence des six "petits" candidats au débat de TF1
François Fillon, Emmanuel Macron et Marine Le Pen. © Captures d'écran TF1
Image Sébastien Tronche


Nicolas Dupont-Aignan a pesté contre son absence au premier grand débat d’avant premier tour organisé ce lundi 20 mars par TF1. Au point de faire un happening en quittant le plateau du JT de la chaîne pour protester contre le choix d’organiser cette joute avec seulement les cinq principaux candidats, à savoir Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon.

En introduction du débat, interrogé sur "quel président il veut être", François Fillon a tenu un propos liminaire pour dénoncer l’absence de ces six "petits" candidats pourtant qualifiés par le Conseil constitutionnel pour la présidentielle, estimant que cela pose "une question démocratique". "Je voudrais juste dire un mot sur l’organisation du débat", commence celui qui est empêtré dans les affaires du "Penelope Gate" et des "costumes". Puis il ajoute, estimant qu’avec les mêmes règles, il n’aurait pas pu participer à la primaire qu’il a remportée :

On est 11 candidats, il y’en a 5 ici. Ça pose une question démocratique. Je sais que les sondages ont une grande vertu. Pour les commentateurs. Mais avec cette règle-là, je n’aurais pas pu participer à la primaire de la droite et du centre. Je voulais le dire ce soir.

"Je partage les propos tenus à propos des autres candidats absents de ce débat", a approuvé Emmanuel Macron, également dans son propos liminaire.

Une position également partagée par la candidate du FN Marine Le Pen. "Puisque une majorité de candidats ont l’air d’être d’accord, je pense que TF1 pourrait effectivement s’honorer à organiser un débat dans les mêmes conditions que celui qui est organisé ce soir avec les 6 candidats qui ne sont pas précisément présents ce soir", a-t-elle ajouté.

Mais si ces "grands" candidats avaient refusé cette règle du jeu énoncée en amont, ce débat n’aurait pas eu lieu. Ou alors avec tous les candidats à l’Elysée. Car TF1 a organisé ce débat avec cinq candidats, sans Nicolas Dupont-Aignan, François Asselineau, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud, Jean Lassalle et Jacques Cheminade.





[BONUS TRACK]

Invité de BFMTV au lendemain du débat, Nicolas Dupont-Aignan a jugé "hypocrites" les trois candidats ayant eu une pensée pour les "petits" pas invités. Le candidat Debout la France a déclaré :



Quelle bande d’hypocrites ! S’ils avaient voulu qu’on soit plus nombreux, il suffisait qu’ils ne viennent pas au débat et qu’ils disent à TF1 : 'Écoutez c’est pas bien, on va être plus nombreux'. Personne n’est dupe. C’est sympathique, hein. Je suis honoré de leur sollicitude, mais je pense qu’ils ne préféraient pas que je sois là.


#

Du rab sur le Lab

PlusPlus