Fin du suspense : NKM annonce sa candidature à la primaire

Publié à 20h20, le 08 mars 2016 , Modifié à 20h40, le 08 mars 2016

Fin du suspense : NKM annonce sa candidature à la primaire
Image Sylvain Chazot


Nathalie Kosciusko-Morizet a mis fin à l'insoutenable suspense. L'ancienne numéro 2 de Les Républicains a annoncé ce mardi 8 mars sur TF1 sa candidature à la primaire de la droite et du centre.

Ce n'est pas vraiment une surprise : la députée de l'Essonne a déjà un QG, une association de financement de son micro parti et, comme tous autres prétendants à l'Élysée qui se respectent, un livre sur le point d'être publié : Nous avons changé de monde (éd. Albin Michel). 

Ils sont donc désormais neuf, neuf candidats officiellement déclarés pour la primaire, en attendant Nicolas Sarkozy. Pour se différencier de Bruno Le Maire, Alain Juppé, François Fillon, Hervé Mariton, Jean-François Copé, Nadine Morano, Frédéric Lefebvre et Jean-Frédéric Poisson, NKM a trouvé une formule, reprise en titre de son livre. Elle a dit :

Nous avons complètement changé de monde et je crois qu'il faut changer aussi la politique. […] Je suis candidate pour porter une conception différente du pouvoir. 

Cette "conception différente du pouvoir" commence par une critique en règle de ses camarades prétendants. Alors qu'on lui demandait ce qui la distingue des autres candidats, la députée LR a fait d'abord mine de botter en touche. "Je n'ai pas tellement envie de parler des autres candidats. Ils le font très bien eux-mêmes", a-t-elle dit. 

Et puis, au fond, elle n'a pas pu s'en empêcher : 

Ils disent : 'j'ai changé, 'je suis plus sage', 'je suis nouveau', je ferai mieux la prochaine fois'. Moi, dans cette campagne, j'ai envie de parler à la France, j'ai envie de parler aux Français, j'ai envie de leur parler d'eux.

On ne veut pas trahir la pensée de Nathalie Kosciusko-Morizet mais il semble bien que la candidate à la primaire a fait ici référence aux multiples mea culpa de Nicolas Sarkozy dans son livre La France pour la vie. La "conception différente du pouvoir" ne signifie donc pas qu'il faut arrêter de dézinguer à tout va. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus