Finalement, Sébastien Nadot veut participer à la primaire de la BAP (à laquelle son parti a refusé de s'allier)

Publié à 13h31, le 08 décembre 2016 , Modifié à 13h36, le 08 décembre 2016

Finalement, Sébastien Nadot veut participer à la primaire de la BAP (à laquelle son parti a refusé de s'allier)
© Giphy

OUI MAIS NON MAIS EN FAIT SI - Sébastien Nadot est candidat à l'élection présidentielle. Au nom du Mouvement des Progressistes (MdP), le parti créé par Robert Hue. Ce dernier avait refusé de participer à la Belle Alliance Populaire (BAP) lancée par le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis. Mais aujourd'hui, son candidat demande à pouvoir être candidat à la primaire de la BAP. En toute logique, donc.

Sébastien Nadot a en effet demandé jeudi 8 décembre à participer à la primaire organisée par le Parti socialiste fin janvier, a annoncé le MdP dans un communiqué. Dans une lettre adressée à la "Haute autorité des primaires [SIC] citoyennes", le candidat Nadot demande à participer "à des primaires [re-SIC] citoyennes les plus ouvertes possibles afin de répondre au mieux à la situation politique actuelle extrêmement préoccupante et porter à l'occasion des débats les propositions qu'il entend défendre pour notre pays".

La décision a été prise mercredi par l'exécutif national du MdP, réuni en session extraordinaire. Mais cette demande n'est pas sûre d'aboutir, puisqu'elle devra être validée le 17 décembre par le Comité national d'organisation de la primaire (Cnop).

En avril dernier, Robert Hue adressait pourtant une fin de non recevoir catégorique à Jean-Christophe Cambadélis. Il refusait d'être de l'aventure de la BAP dans des termes *plutôt sympa* :

 

Derrière l’alliance populaire en fait, [...] Jean-Christophe Cambadélis veut créer un nouveau grand parti social-démocrate, en absorbant les petites formations qui sont autour. [...] Je ne veux pas être la roue de secours du PS. L’alliance populaire, c’est le faux nez du Parti socialiste. [...] Je ne veux pas entrer dans une formation qui se déguise et qui à terme prendra une autre allure.

Il faut croire que finalement, il ne serait pas si désagréable que ça de profiter de l'exposition que représente ce scrutin qui sera très médiatisé. Et de toute façon, Sébastien Nadot ne semble pas franchement compter sur un "oui" du Cnop puisqu'il ajoute, sans détour :

Si le PS dit non, ce sera très mobilisateur pour notre mouvement. Si le PS ne peut pas accepter différents points de vue, ça veut dire qu'ils considèrent que l'élection présidentielle est déjà perdue.

 Gagnant-gagnant, comme on dit.
"On ne s'invite pas comme ça dans la primaire. Il faut qu'on en discute", a cependant prévenu "Camba", tandis que le président du Cnop Christophe Borgel estimait que sept candidats en piste lui semblaient un "maximum". Pour mémoire : on compte déjà neuf candidats officiellement déclarés, sans compter l'annonce imminente de Vincent Peillon, le probable retour dans la primaire de Sylvia Pinel (la présidente du PRG qui s'était présentée directement à la présidentielle le 26 novembre) et la demande de Bastien Faudot, candidat du MRC qui souhaite lui aussi participer à la primaire...



À LIRE SUR LE LAB :

Le candidat de Robert Hue (mdP) s’inspire de Justin Trudeau pour lancer une campagne d’affiches en réalité virtuelle

Le gros teasing de Robert Hue et son parti sur une candidature à la présidentielle 2017

Du rab sur le Lab

PlusPlus