François Bayrou estime que la qualification d’Emmanuel Macron, c’est un peu l’aboutissement de ses campagnes présidentielles à lui

Publié à 17h16, le 24 avril 2017 , Modifié à 17h16, le 24 avril 2017

François Bayrou estime que la qualification d’Emmanuel Macron, c’est un peu l’aboutissement de ses campagnes présidentielles à lui
François Bayrou déambulant parmi les livres d'histoire de ses campagnes présidentielles. © PIERRE ANDRIEU / AFP

De nombreux politiques et commentateurs saluent, ce lundi 24 avril, l’"exploit" d’Emmanuel Macron. Inconnu du grand public il y a trois ans, le candidat d’En Marche ! à la présidentielle s’est qualifié dimanche au second tour face à Marine Le Pen, provoquant un *double 21 avril* avec l’élimination des deux grands partis PS et LR.

Selon François Bayrou, il y a un homme derrière cette ascension inédite sous la Ve République. Cet homme n’est autre que François Bayrou himself, explique l’intéressé dans les colonnes de L’Opinion ce lundi :

"

J’ai labouré, labouré, j’ai planté les vignes. J’ai planté mon drapeau au centre et plutôt bien défendu mon espace. Aujourd’hui, Emmanuel Macron récolte les vendanges.

"

Voilà donc le patron du MoDem expliquer que la qualification de l’ancien ministre de l’Économie lui a peu ou prou été apportée sur un plateau par celui qui l’a rejoint en février, fruit des trois campagnes présidentielles menées en 2002, 2007 puis 2012 (dont une qu’il a "failli gagner", ne l’oublions pas).

Le Lab, toutefois, ne résiste pas à déterrer cette archive pas si ancienne : "Jamais je ne laisserai le centre à Macron", déclarait encore François Bayrou en petit comité début décembre.

¯\_(ツ)_/¯

Du rab sur le Lab

PlusPlus