François Bayrou impose trois personnalités du MoDem au gouvernement (dont lui-même)

Publié à 15h11, le 17 mai 2017 , Modifié à 18h15, le 17 mai 2017

François Bayrou impose trois personnalités du MoDem au gouvernement (dont lui-même)
© Montage Le Lab via AFP et Europe 1

Voilà une décision qui aura assurément l’"assentiment" de François Bayrou, contrairement à la première liste d’investitures de La République en marche (LREM) pour les législatives. Ce mercredi 17 mai, le MoDem a obtenu trois ministères, dont deux régaliens dans le gouvernement Philippe.

François Bayrou est nommé à la Justice, Sylvie Goulard [désormais affiliée à En Marche !] aux Armées et Marielle de Sarnez aux Affaires européennes.

Emmanuel Macron et François Bayrou ont donc visiblement trouvé un accord après l'épisode compliqué des investitures, lors duquel le cinquième homme de la présidentielle de 2012 avait expliqué par exemple que sans lui, le Président n'aurait pas été élu et qu'il allait "devoir changer de logique". Devant ses troupes, le vainqueur de la présidentielle avait refusé que son allié joue le "président délégué" : "Ça ne se passe pas comme ça avec moi".

Un accord entre LREM et le MoDem avait finalement été trouvé après qu’Emmanuel Macron avait tenté de calmer le jeu auprès de François Bayrou en expliquant notamment que ses "troupes [avaient] fait n’importe quoi". Lundi, LREM a dévoilé de nouvelles investitures avec plusieurs candidats du MoDem. Le triple candidat à la présidentielle s’est dit par ailleurs "très heureux" de la nomination du juppéiste Édouard Philippe à Matignon. L'étape du gouvernement a donc été, elle aussi, franchie sans problème.

Du rab sur le Lab

PlusPlus