François de Rugy et Jean-Vincent Placé ne payaient plus leurs cotisations à EELV depuis le mois de janvier

Publié à 17h29, le 11 septembre 2015 , Modifié à 18h22, le 11 septembre 2015

François de Rugy et Jean-Vincent Placé ne payaient plus leurs cotisations à EELV depuis le mois de janvier
François de Rugy et Jean-Vincent Placé © BERTRAND GUAY / AFP

LES BONS COMPTES... - Ils se sont séparés de leur parti, et cela n'a rien d'un coup de tête. Pour François de Rugy et Jean-Vincent Placé, quitter EELV était un acte mûrement réfléchi. Tellement que, depuis le début de l'année, ils avaient arrêté de payer leurs cotisations d'élus, comme le révèle Marianne vendredi 11 septemnbre.

L'hebdomadaire a pu consulter un document budgétaire interne et assure que Placé, patron des sénateurs écolos, avait coupé le robinet depuis janvier. À raison de 1.300 euros par mois, il devait donc à EELV (en juillet) la coquette somme de 10.400 euros.

Toujours d'après Marianne, de Rugy, co-président des députés écologistes, part quant à lui avec une ardoise de 11.600 euros (également en date de juillet). Auprès du magazine, il explique "verser d'habitude sa cotisation semestre par semestre" mais avoir "attendu cette année la fin de l'été pour payer ou pas, compte tenu de [ses] réflexions sur EELV depuis juin".

Et Marianne de détailler les conséquences financières de ces deux départs fracassants :

"

Le parti sera donc privé de ces cotisations, mais aussi d'une part du financement public. C'est la loi, les parlementaires vont continuer à rapporter à leur ancien parti annuellement 1,70 euro par voix, soit 32.300 euros pour François de Rugy. Mais le député n'a plus l'intention de reverser la deuxième part de financement public, soit environ 40.000 euros - versement effectué chaque année, habituellement en novembre -, au parti de Cécile Duflot.

 

"

Mais pour recevoir cet argent, leur nouveau parti, "Écologistes !", ne suffira pas. Il leur faut en effet une association de financement. Faire appel au PS serait une possibilité.

Les députés écolos François-Michel Lambert (suspendu d'EELV) et Christophe Cavard (qui en est parti) ont eux aussi accumulé de jolies ardoises : 13.800 euros et 11.800 euros, selon les chiffres de l'AFP.

[Edit 18h20]

L'AFP, qui cite "un responsable du parti", donne des chiffres légèrement différents en ce qui concerne François de Rugy et Jean-Vicnent Placé : 11.600 euros pour le premeir et 13.500 euros pour le second. Les démissionnaires ne sont d'ailleurs pas les seuls à avoir une dette : le député EELV des Français de l'étranger, Sergio Coronado, doit 11.600 euros.



À LIRE SUR LE LAB :

Le site ecologistes.fr appartient à un membre d’EELV, tête de liste aux régionales dans l’Oise

"Écologistes !" : l'annonce ratée de la création d'un parti écolo par Placé et de Rugy

Du rab sur le Lab

PlusPlus