François Fillon accuse François Hollande "d’effacer les victimes" des attentats

Publié à 13h17, le 25 février 2017 , Modifié à 16h54, le 25 février 2017

François Fillon accuse François Hollande "d’effacer les victimes" des attentats
François Fillon. © THOMAS SAMSON / AFP
Image Sébastien Tronche


C’est la réponse du berger à la bergère qui elle-même répondait à un autre berger. Ce samedi 25 février, en inaugurant le Salon de l’Agriculture 2017, son dernier comme Président, François Hollande a répliqué aux propos de Donald Trump sur la France et sur son "Paris n’est plus Paris". "Ce n'est jamais bon de marquer la moindre défiance à l'égard d'un pays ami. Moi c'est ce que je ne fais pas à l'égard d'un pays ami et je demande que le président américain ne le fasse pas à l'égard de la France", a ainsi lancé François Hollande, avant d’ajouter un peu plus tard :

Et je ne ferai pas de comparaison mais ici il n'y a pas de circulation d'armes, il n'y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule.

Une phrase visant la circulation libre de nombreuses armes aux Etats-Unis et pour le moins maladroite qui a rapidement fait réagir l’opposition, du FN à LR. Et François Fillon lui-même a pris son smartphone (ou son ordinateur) pour publier un petit tweet pour réagir à la réaction de François Hollande. Et le candidat de la droite empêtré dans les affaires d’accuser le chef de l’Etat d’oublier les attentats qui ont frappé la France depuis 2011 :

Toulouse, Charlie, Bataclan, Nice… Comment François Hollande peut-il ainsi effacer les victimes ?

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> "Paris n’est plus Paris" : pour répondre à Trump, Hidalgo publie une photo recadrée sans Pécresse 

Du rab sur le Lab

PlusPlus