François Fillon assure qu'il existe "quatre gauches en France", de Jean-Luc Mélenchon à... Marine Le Pen

Publié à 09h16, le 29 janvier 2017 , Modifié à 18h36, le 29 janvier 2017

François Fillon assure qu'il existe "quatre gauches en France", de Jean-Luc Mélenchon à... Marine Le Pen
© THOMAS SAMSON / AFP
Image Victor Dhollande-Monnier

Victor Dhollande-Monnier

Justification n°2. Quatre jours après les révélations du Canard enchaîné, sur l'emploi fictif présumé de Penelope Fillon, et deux jours après avoir expliqué sa version des faits au JT de 20h de TF1, le vainqueur de la primaire de la droite se défend une nouvelle fois. Dans les colonnes du JDD, dimanche 29 janvier, François Fillon assure encore que "des forces sont à l'oeuvre pour [le] faire taire". Mais l'ex-Premier ministre ne s'attarde pas trop sur l'affaire. Après avoir dévoilé des mesures en faveur des classes moyennes, il prend du temps pour discréditer ses futurs adversaires à l'élection présidentielle. Et personne n'est oublié. 

Interrogé sur le futur lauréat de la primaire de la Belle Alliance Populaire, François Fillon critique vertement les deux finalistes. S'il loue "l'authenticité et la sincérité" de Benoît Hamon, il n'accorde aucune crédibilité à Manuel Valls, qui, selon lui, "n'a rien de financé dans son projet". Après s'être payé les deux finalistes de la primaire de la BAP, le candidat de la droite théorise les "quatre gauches en France". Et d'expliquer au JDD

"

Au fond, comme le disait André Malraux il y a un peu plus de cinquante ans [...] il y a quatre gauches en France. La première, c'est la gauche pure, dure, rouge. C'est Mélenchon, le Fidel Castro de Youtube.La deuxième, c'est la gauche socialiste; c'est l'équipage des naufragés du Titanic hollandais qui viennent de s'entredévorer sur le radeau de la Méduse de la primaire. La gauche numéro 3, c'est Macron : il fait croire qu'il est neuf, en réalité, c'est lui qui a fait le programme de Hollande. Toute l'équipe gouvernementale de Hollande est en train de le rejoindre. Macron, c'est le sortant, c'est l'héritier, c'est Hollande [...] La gauche numéro 4, c'est le FN : sortie de l'euro, retraite à 60 ans, augmentation du salaire minimum, recrutement illimité de fonctionnaires… L'original, c'est Mélenchon ; la copie, c'est Marine Le Pen.

"

Sans surprise, François Fillon s'attarde un peu plus sur Emmanuel Macron, troisième homme de l'élection présidentielle selon les derniers sondages. Et sans surprise non plus, son angle d'attaque est celui de l'héritage de François Hollande. Le vainqueur de la primaire de la droite anticipe les futurs ralliements de ministres à la candidature de l'ex-ministre de l'Economie. Et pas question de se laisser impressionner par la ferveur autour du candidat d'En marche ! "J'ai vécu ça pendant deux ans dans la primaire", assure-t-il. 

Tout ceci nous a donné envie de dessiner. Voici donc un *graphique* présentant le paysage politique français selon François Fillon



[BONUS TRACK] Le coup de fil de Nicolas Sarkozy 

En plein "PenelopeGate", François Fillon a reçu le soutien d'un ancien président de la République. Un Président qu'il a bien connu. Il confie au JDD

"

Vendredi matin, [Nicolas Sarkozy m'a appelé]. Un coup de fil très sympathique. Et utile. 

"

Ces dernières années, Nicolas Sarkozy a dû faire face à pas moins de neuf affaires judiciaires. Décidément, rien ne remplace l'expérience présidentielle.  

Du rab sur le Lab

PlusPlus