François Fillon : "J’ai presque envie de dire que les jeunes devraient avoir deux voix dans un référendum sur l’UE"

Publié à 15h49, le 26 juin 2016 , Modifié à 10h21, le 27 juin 2016

François Fillon : "J’ai presque envie de dire que les jeunes devraient avoir deux voix dans un référendum sur l’UE"
© Capture d'écran
Image Amandine Réaux


Le 23 juin, le Royaume-Uni a votéen faveur d’une sortie de l’Union européenne. Mais les résultats sont très contrastés selon les nations (l’Ecosse et l’Irlande du Nord avaient voté "remain"), et selon les classes d’âge. Les jeunes ont ainsi voté à 73 % en faveur du maintien pour les 18-24 ans, et à 62 % chez les 25-34 ans. Mais les jeunes sont aussi la classe d’âge qui s’est le plus abstenue, comme le rappellent les "Décodeurs" du Monde.

Invité du Grand Rendez-vous d’Europe 1/Le Monde/iTélé ce dimanche 26 juin, François Fillon a constaté ce paradoxe : les jeunes, qui ont voté massivement pour le "Brexin", subiront le plus les conséquences du "Brexit". Le candidat à la primaire développe alors cette idée étonnante, que son entourage décrit au Lab comme une "boutade" et non une "proposition fondée" :



La jeunesse européenne est la plus concernée, c’est elle qui devrait être interrogée en premier. J’ai presque envie de dire que les jeunes devraient avoir deux voix dans un référendum sur l’UE.

[EDIT 27/10] François Fillon tient à préciser à Europe 1 que cette remarque était faite sur le ton de l'ironie

Le député de Paris en profite pour embrayer sur ce qu’il estime être la "troisième priorité de redressement de l’Europe" : une "politique d’éducation européenne". "C’est le principal défi que l’Europe va devoir relever", assure-t-il.

Cette *proposition* a en tout cas ravi le Front national. Tout en moquant la "gérontophobie" de François Fillon, le vice-président du parti Florian Philippot y a vu une mesure qui favoriserait le Front national :







Si l’on s’appuie sur les résultats des dernières élections, soit les régionales de décembre 2015, le FN était effectivement le premier parti chez les jeunes au premier tour avec 29,5 % chez les 18-34 ans selon OpinionWay. Reçue la veille à l'Elysée dans le cadre de consultations post-Brexit, Marine Le Pen a réclamé de nouveau un référendum sur la sortie de la France de l'UE, essuyant une fin de non recevoir de François Hollande.

Du rab sur le Lab

PlusPlus