François Fillon qui tient la preuve éclatante de la "machination" organisée contre lui, article le plus lu de la semaine

Publié à 17h09, le 26 mars 2017 , Modifié à 17h09, le 26 mars 2017

François Fillon qui tient la preuve éclatante de la "machination" organisée contre lui, article le plus lu de la semaine
© Montage photos via Le Lab
Image Julien Chabrout


#BESTOFHEBDO – Et voici venue l’heure, comme chaque week-end, de notre attendu Top Hebdo, le classement des articles les plus lus de la semaine sur Le Lab. Cette semaine, François Fillon qui tient la preuve la plus éclatante de la « machination » organisée contre lui par les socialistes. Devant le porte-parole de François Fillon qui balance une grosse intox sur Emmanuel Macron puis accuse la journaliste qui le contredit d’être pro-Macron. Mais ce n’est pas tout…

 

1 # "Les masques tombent"

Les révélations sur François Fillon ne s’arrêtent pas. Elles se poursuivent même régulièrement. Le candidat LR à la présidentielle et ses proches ont trouvé les coupables : les responsables socialistes. Devant des élus de l’Association des maires de France, mercredi 22 mars, l’ancien Premier ministre a ainsi estimé que "les masques tombent". Il a évoqué des "fuites organisées contre le secret de l’instruction par les services de l’Etat" et ajouté : "Comme par hasard, le Parti socialiste, monsieur Macron, monsieur Hollande se jettent sur ces pseudo-révélations".

[A LIRE ICI]

 

2 # Mais on s’en fout de la vérité

Invité de BFMTV mardi 21 mars, Damien Abad a balancé une grosse intox sur Emmanuel Macron. Le porte-parole de François Fillon a en effet affirmé : "Je crois qu’il y a une information judiciaire pour (sic) Emmanuel Macron et que donc la question pourrait aussi se poser pour lui". Sauf que ce n’est pas le cas : il s’agit en fait d’une enquête préliminaire pour favoritisme ouverte mi-mars concernant l’organisation d’une soirée à Las Vegas en janvier 2016. La journaliste de BFMTV Sarah-Lou Cohen a fait remarquer cette erreur à Damien Abad. Ce à quoi ce dernier lui a répondu : "Je ne savais pas que vous étiez l’avocate de monsieur Macron".

[A LIRE ICI]

 

3 # Assistantes précoces

Alors que le Penelope Gate est encore dans tous les esprits, l’émission de TMC Quotidien a révélé lundi 20 mars que Bruno Le Roux a fait embaucher ses deux filles comme assistantes parlementaires alors qu’elles étaient mineures lorsqu'il était député PS de Seine-Saint-Denis. Celui qui était ministre de l’Intérieur avant sa démission, le mardi 21 mars, a confirmé qu’elles ont travaillé comme assistantes parlementaires, précisant qu’il s’agissait d’un "boulot d’été". Les deux filles de Bruno Le Roux ont cumulé chacune 14 et 10 CDD, des contrats censés avoir été effectués durant leurs vacances scolaires, entre 2009 et 2016.

[A LIRE ICI]

 

4 # Like a rockstar

Un accueil digne d’une rockstar, alors qu’il est plutôt inhabituel de voir un tel enthousiasme de la part d’étudiants en école de commerce. Jean-Luc Mélenchon a été acclamé, mercredi 22 mars, à son arrivée pour un débat aux "Mardis de l’ESSEC", à Cergy (Val-d’Oise), comme l’ont filmé plusieurs participants. Le candidat de la France insoumise était venu présenter son livre De la vertu, paru le jour-même.

[A LIRE ICI]

 

5 # Bang bang

Benoit Hamon a lancé l’attaque la plus violente du premier débat entre les candidats à la présidentielle, lundi 20 mars, sur TF1. Le candidat du PS a dézingué François Fillon, alors qu'il était en train de critiquer son programme et notamment sa proposition de revenu universel. Ce à quoi le député socialiste a répondu : "Avec vous, c’est 500.000 fonctionnaires en moins. Vous êtes très fort en soustraction, un peu moins en addition quand il s’agit de votre argent".

[A LIRE ICI]

Du rab sur le Lab

PlusPlus