François Hollande a conseillé à Jean-Yves Le Drian de refuser le poste de ministre des Affaires étrangères

Publié à 06h19, le 03 janvier 2018 , Modifié à 06h36, le 03 janvier 2018

François Hollande a conseillé à Jean-Yves Le Drian de refuser le poste de ministre des Affaires étrangères
François Hollande © AFP
Image Sylvain Chazot


L'influence de François Hollande en a pris un coup, ce jour de mai 2017, lorsque lui, ancien président de la République, a vu l'un de ses plus proches faire l'exact inverse de ce qu'il lui avait conseillé.

L'histoire nous est racontée ce mercredi 3 janvier par Le Canard Enchaîné. On y apprend que pendant longtemps, Jean-Yves Le Drian a cru qu'il resterait ministre de la Défense sous la présidence d'Emmanuel Macron. Un poste qu'il occupait depuis 2012 et pour lequel, de l'avis de nombreux observateurs, il convenait parfaitement. L'intéressé mettait, qui plus est, toutes les chances de son côté en fournissant à Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle des fiches sur la Défense.

Et puis patatras. Le 17 mai, alors que le gouvernement d'Edouard Philippe devait être bientôt annoncé, le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler a appelé Jean-Yves Le Drian pour lui signifier ceci, selon des propos rapportés par Le Canard :

Ce sera les Affaires étrangères ou rien.

Un choix cornélien que Jean-Yves Le Drian a donc tranché en préférant la première option.

Pourtant, François Hollande lui avait bien conseillé l'inverse, selon l'hebdomadaire. L'ancien chef de l'État avait en effet suggéré à son ex-ministre de la Défense de refuser le quai d'Orsay. Et celui-ci a pris la direction opposée.

Et ce n'est pas un cas isolé. Dans Le Monde du mercredi 9 août, on apprenait que, lors d’un déplacement en Bretagne, le 28 avril, le président de la République et son ministre de la Défense d'alors avaient eu un échange concernant l’avenir du second. Et le chef de l'Etat l'avait mis en garde. "Je comprends que tu aies envie de rester ministre si Emmanuel [Macron] est élu mais fais attention. En mai, tu partirais au sommet de ta gloire – tout le monde considère que tu es l’un des meilleurs ministres de la Défense de l’histoire !  Si tu restes, tu ne pourras que descendre l’escalier", lui avait signifié François Hollande. 

Les conseils de François Hollande à Jean-Yves Le Drian sont donc inutiles. D'où cette question : ça sert à quoi qu'il se décarcasse ? 

Du rab sur le Lab

PlusPlus