François Hollande est-il vraiment féministe ?

Publié à 15h25, le 03 mars 2012 , Modifié à 15h26, le 03 mars 2012

François Hollande est-il vraiment féministe ?
Francois Hollande face à un tableau représentant Louise Michel lors d'une rencontre organisée par le pôle égalite hommes femmes de son équipe de campagne, à Paris, le 2 mars. (Maxppp)

François Hollande est féministe. C'est le message qu'il a voulu faire passer vendredi, en rencontrant dans son siège de campagne des féministes signataires d'un appel à voter pour lui.

Le candidat socialiste s'était déjà engagé à former un gouvernement paritaire et a déroulé d'autres mesures concernant la gente féminine

Des promesses qui laissent sceptique notre blogueuse Delphine Dumont. 

  1. Hollande féministe mais pas trop

    François Hollande, quand il est en meeting au Bourget, déteste la Finance. Quand il est à Londres, il est son meilleur ami. Quand il revient en France, c'est de nouveau la haîne. C'est bien simple, sur la page Facebook de la Finance, le statut de relation est "C'est compliqué".

    Pour sa nouvelle ambiguïté, le candidat socialiste n'a pas besoin de traverser la Manche. Invité à une rencontre avec des féministes, François Hollande a déclaré "Je suis féministe". Dans la salle, Noëlle Chatelet, Laure Adler, Sylviane Agacinski et les autres se disent qu'elles ont eu raison de signer l'appel intitulé Parce que nous exigeons l'égalité femmes-hommes, pour nous, ce sera François Hollande.

    Vient ensuite le temps des promesses, on est en campagne, ne l'oublions pas. L'égalité salariale sera obligatoire sous peine de suspension des allocations familiales. Oups ! Pardon, suppression des exonérations de cotisations. C'est oublier un peu vite les modes de calcul des salaires, qui sont au moins aussi complexes qu'ils sont injustes. Bien sûr, personne dans la salle ne lui fait remarquer ce point, ce serait peu urbain.

    L'accès à la contraception et à l'IVG est aussi évoqué. Le candidat socialiste a d'ailleurs "découvert des difficultés qu'il ne connaissait pas", ce qui est le principe de la découverte mais passons, lors de ses déplacements en France. François Hollande est un féministe qui découvre en 2012 les difficultés auxquelles les femmes sont confrontées...

    On apprend que l'école va se voir confier une nouvelle tâche : "l'apprentissage du respect". On ne peut qu'approuver que les petits garçons ne soient plus incités à mépriser leurs camarades féminines. Puis, on se prend à regretter que le candidat socialiste n'ait pas reçu cet enseignement...

    En effet, dans toutes les promesses faites, il y a celle d'un gouvernement qui respecterait une parité parfaite. Attendez, mesdames, n'applaudissez pas trop vite ! François Hollande a tenu à rassurer immédiatement les machos qui ne veulent pas être gouvernés par des bonnes femmes et ajouté : "cela ne veut pas dire que les responsabilités seraient les mêmes". Voilà, c'est clair. Les femmes seront au Ministère de la femme, au Ministère des plantes vertes et au Ministère des torchons.

    Le féminisme, la finance, François Hollande multiplie les relations compliquées...

Du rab sur le Lab

PlusPlus