François Hollande juge "peu démocratique" le fonctionnement d’En Marche !

Publié à 11h55, le 18 mai 2017 , Modifié à 11h55, le 18 mai 2017

François Hollande juge "peu démocratique" le fonctionnement d’En Marche !
© AFP

François Hollande n’est plus président de la République. Il a laissé la place, dimanche 14 mai, à Emmanuel Macron, à l’occasion d’une passation de pouvoir où les deux hommes sont apparus proches et émus. Mais avant cela, il avait émis en privé quelques critiques sur le fonctionnement du mouvement lancé par son ancien ministre de l’Économie.

Ainsi, l’ex-chef de l’État juge pour l’heure En Marche ! "peu démocratique", comme il l’a confié à quelques amis la veille de la passation, selon L’Obs du 18 mai. Même s’il "attend de voir l’évolution". François Hollande ne voit donc pas d’un bon œil le fonctionnement vertical du mouvement de son successeur, où les candidats et responsables sont désignés par le haut. Contrairement, par exemple, au Parti socialiste (dont l’ex-Président a été le Premier secrétaire pendant onze ans), où les dirigeants et aspirants députés sont choisis par les militants.

L’histoire ne dit pas si François Hollande, si prompt à conseiller Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle, lui a fait part de ses réserves quant au fonctionnement d’En Marche ! lors de leur long entretien de passation.

Du rab sur le Lab

PlusPlus