François Hollande se désole de la "provocation inutile" d'Emmanuel Macron sur "la vie d'un entrepreneur souvent bien plus dure que celle d'un salarié"

Publié à 20h44, le 26 janvier 2016 , Modifié à 20h44, le 26 janvier 2016

François Hollande se désole de la "provocation inutile" d'Emmanuel Macron sur "la vie d'un entrepreneur souvent bien plus dure que celle d'un salarié"
Manuel Valls, François Hollande et Emmanuel Macron © YOAN VALAT / POOL / AFP
Image Sylvain Chazot


Emmanuel Macron est un peu le chouchou de François Hollande, dont il fut le conseiller au début de son mandat. En novembre 2014, le chef de l'État décrivait le ministre de l'Économie comme gentil, joyeux, pas arrogant" et qui en plus "s'entend bien avec Michel Sapin". Le ministre idéal en somme.

Mais parfois, Emmanuel Macron va trop loin. Même pour François Hollande. Comme lorsqu'il dit que "la vie d'un entrepreneur est souvent bien plus dure que celle d'un salarié" parce que l'entrepreneur, lui "peut tout perdre". Comme la gauche de la gauche, le président trouve que son ministre a un tout petit peu déconné en prononçant ses mots, sur RMC, le 20 janvier.

Cité par Le Canard Enchaîné du mercredi 27 janvier, le chef de l'État s'est énervé en entendant les mots de son protégé :

C'est une provocation inutile ! […] Il ne se rend pas compte qu'on ne peut pas dire n'importe quoi quand on a des responsabilités gouvernementales.

Manuel Valls pense exactement comme le président de la République, ce qui, pour le coup n'est pas tout à fait étonnant puisque les relations entre le chef du gouvernement et du ministre de l'Économie sont plutôt fraîches ces derniers temps (remember).

Également cité par Le Canard, le Premier ministre considère qu'Emmanuel Macron "s'avance sur un mauvais terrain quand il explique que la vie d'un entrepreneur est plus dure que celle d'un salarié". "Il fait reculer la cause qu'il prétend défendre, c'est contre-productif pour lui comme pour tout le monde. Il nuit à sa propre crédibilité", a ajouté Manuel Valls.

Le chef du gouvernement a résumé :

Il y a un problème Macron.

Mais, contrairement à François Hollande, Manuel Valls le dit depuis longtemps. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus