Attaque sur les Champs-Élysées : en direct sur France 2, Fillon parle de manière erronée "d'autres événements dans Paris"

Publié à 00h03, le 21 avril 2017 , Modifié à 12h01, le 21 avril 2017

Attaque sur les Champs-Élysées : en direct sur France 2, Fillon parle de manière erronée "d'autres événements dans Paris"
François Fillon © Capture France 2
Image Sylvain Chazot


Une attaque terroriste s'est déroulée jeudi 20 avril, au soir, sur les Champs-Élysées. Au moins un policier a été tué, deux autres blessés. L'assaillant a été "abattu". Au même moment, sur France 2, se déroulait l'émission 15 minutes pour convaincre où les 11 candidats à l'Élysée se succédaient pour répondre aux questions de Léa Salamé et David Pujadas.

Dernier des 11 prétendants à passer à l'antenne, François Fillon a évoqué, comme Emmanuel Macron et Jean Lassalle avant lui, cet acte terroriste revendiqué par Daech. Le candidat LR a lancé :



On nous laisse entendre qu'il y a d'autres violences ailleurs dans Paris. Donc je voudrais dire que moi, dans ces conditions, j'annule les déplacements qui étaient prévus demain dans ma campagne. J'aurai l'occasion de m'exprimer dans la journée. Et je voudrais tout de suite dire que, vraiment, la lutte contre le terrorisme doit être la priorité absolue du prochain président de la République.

En direct à la télévision, François Fillon évoque donc "d'autres violences ailleurs dans Paris". Dans la soirée, l'agence de presse Reuters avait évoqué des coups de feus "entendus" rue Vernet, près des Champs-Élysées, avant que cette information, fausse, ne soit démentie. 

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur a indiqué devant plusieurs journalistes :

Il n’y a pas d’autres événements en cours. Là aussi, faisons très attention tous, collectivement, aux rumeurs qui peuvent circuler. Il y a eu des rumeurs de d’autres événements qui auraient pu être liés. Il n’y a pas eu ce soir d’événements autres dans la capitale que ce qu’il s’est passé sur les Champs-Élysées.

Le "on nous laisse entendre qu'il y a d'autres violences ailleurs dans Paris" lancé par François Fillon était donc faux

Et pourtant, vendredi, François Fillon a poursuivi. Après son point presse, le candidat LR a réaffirmé qu'il y avait eu "d'autres attaques hier soir" à Paris. D'après son entourage, rapporte un journaliste de BFMTV, François Fillon faisait référence à l'agression d'un militaire dans le métro parisien. Rien à voir donc avec une attaque terroriste.







De fait, un homme en état d'ivresse a tenté de voler l'arme d'un militaire de l'opération Sentinelle à 20h, métro Étienne Marcel, précise une autre journaliste de BFMTV.







[EDIT 00h28] Ajout information agence Reuters

[EDIT 21/04] Ajout déclaration de François Fillon 

Du rab sur le Lab

PlusPlus