Fusillade sur les Champs-Élysées : les professionnels de la récupération politique sont déjà de sortie

Publié à 22h45, le 20 avril 2017 , Modifié à 23h18, le 20 avril 2017

Fusillade sur les Champs-Élysées : les professionnels de la récupération politique sont déjà de sortie
© Captures d'écran Twitter
Image Sylvain Chazot


Une attaque est survenue sur les Champs-Élysées ce jeudi 10 avril, en début de soirée. Au moins un policier a été tué, deux autres grièvement blessés. Selon plusieurs sources policières, deux policiers ont été tués. Au moins un des assaillants a été abattu. Les circonstances demeurent floues.



Peu importe pour certains professionnels de la récupération politique qui tentent d'exploiter cet acte.

Le premier d'entre eux est Gilles Penelle, président du groupe FN au conseil régional de Bretagne. Sa première réaction sur Twitter est limpide. Il écrit :

Un policier tué dans une fusillade ce soir sur les Champs Élysées. Stop avec Marine Le Pen ou encore ? La question à se poser dimanche !

Voici une capture d'écran du tweet qui a été supprimé par son auteur :



Un autre proche de la candidate FN a lui aussi voulu récupérer le drame survenu sur les Champs-Élysées. Jean Messiha, coordinateur du projet présidentiel de Marine Le Pen, écrit d'abord sur Twitter que l'un des assaillants est armé d'un AK47, "arme prisée des islamistes".



Puis, après avoir appelé ses abonnés à "un hommage silencieux au policier assassiné", il décide d'attaquer Emmanuel Macron : 



Interrogé par CNEWS, Florian Philippot, numéro 2 du FN, a quant à lui vu dans cet acte un motif pour voter pour la candidate FN. Interrogé pour savoir si, d'après lui, avec Marine Le Pen à l'Élysée, ce genre de drame n'arriverait plus, il a répondu :  

Non, je ne dis pas cela mais je dis que Marine Le Pen, en tout cas, prendrait toutes les dispositions nécessaires pour que ces drames ne se reproduisent plus.  

Le maire PS du 4e arrondissement  de Paris, Christophe Girard, lui, voit dans cette attaque la main de… Moscou. Il écrit :



Attentat en France à quelques jours de l'élection présidentielle. Comme c'est étrange ! allez interroger monsieur Poutine par exemple.

15 minutes plus tard, l'élu parisien apporte son soutien aux familles des policiers tués et blessés. 



[EDIT 23h05] Ajout déclaration de Florian Philippot



À LIRE AUSSI SUR EUROPE1.fr

EN DIRECT - Fusillade aux Champs-Élysées à Paris : un policier tué, deux autres blessés, l'assaillant "abattu"

Du rab sur le Lab

PlusPlus