Game of Thrones : la porte-parole du PS compare François Hollande à Jon Snow, "lâchement assassiné par ses contestataires"

Publié à 17h03, le 25 avril 2016 , Modifié à 14h46, le 26 avril 2016

Game of Thrones : la porte-parole du PS compare François Hollande à Jon Snow, "lâchement assassiné par ses contestataires"
"François Snhowllande" © #CroisonsLes par @GuillaumeTC

VALAR MORGHULIS - La diffusion de la saison 6 de Game of Thrones a ENFIN commencé, dimanche 24 avril au soir, aux États-Unis. Parallèlement à cet événement mondial, et sans aucun lien apparent, toute la hollandie se mobilise pour préparer la candidature présidentielle du chef de l'État en 2017 et défendre son action et son bilan. On dit "apparent" car visiblement, certains parviennent à voir des points de convergence entre la série médiévalo-géopolitico-sanglante et les soubresauts de la vie politique française.

C'est le cas de Corinne Narassiguin, porte-parole du Parti socialiste, qui, en ce lundi 25 avril où Stéphane Le Foll et une vingtaine de ministres lancent leur offensive "Hé oh la gauche", dresse un parallèle pour le moins inattendu entre François Hollande et Jon Snow, personnage central de GoT. Avec un choix des mots plus qu'évocateur :

"

En fait, François Hollande c'est Jon Snow : leader courageux lâchement assassiné par ses contestataires ou prochainement ressuscité par ses soutiens.

 

"

Si l'on comprend bien le message de Corinne Narassiguin, elle accuse les frondeurs du PS et autres tenants de l'aile gauche d'"assassiner" le Président en "contestant" sa politique.

> À relire : Quiz – Qui l'a dit : un personnage de "Game of Thrones" ou un politique français ?

[ALERTE (LÉGER) SPOILER]

Pour les besoins de l'article, nous sommes au regret de devoir révéler une partie de l'intrigue de Game of Thrones - mais de la saison 5 seulement, et pas de la 6. Si vous n'avez pas encore vu cette partie de la série mais souhaitez le faire, fuyez donc (et mettez-vous à la page, sans blague).

Donc. Précédemment dans Game of Thrones : Jon Snow, patron de la "Garde de nuit" qui protège le Mur, est contesté en interne pour sa stratégie d'alliance avec les tribus du "Peuple libre" visant à lutter contre les "Marcheurs blancs" (morts-vivants venus du Nord) qui menacent l'humanité. À la suite d'un complot, il finit par être assasiné par quelques uns de ses hommes. Tragique.

[FIN DU (LÉGER) SPOILER]

Plusieurs théories ont été échaffaudées quant à la mort de ce personnage. D'après certaines, le commandant de la "Night's watch" ne serait pas mort. Corinne Narassiguin dresse donc un autre parallèle entre François Hollande et cet avenir incertain, en expliquant que l'un comme l'autre seront peut-être "prochainement ressuscités par [leurs] soutiens", à savoir les Le Foll, Cambadélis et autres Le Roux en ce qui concerne le Président. "Hé oh la gauche", c'est donc un peu la résurrection du chef de l'État, selon elle.

Et la porte-parole du PS d'assurer qu'elle ne "spoile" en rien la saison 6 de GoT, se contentant de "spéculer" :

Ce tweet a quoi qu'il en soit fait réagir l'eurodéputé Emmanuel Maurel, figure de l'aile gauche du PS, qui conseille à sa *camarade* "d'arrêter la fumette". Ce à quoi l'intéressée a répondu par une référence au peu d'écho qu'a eu en haut lieu la récente proposition de Jean-Marie Le Guen d'instaurer une "légalisation contrôlée" du cannabis :

Du rab sur le Lab

PlusPlus