Gérard Collomb convoque Stéphane Bern place Beauvau après un tweet favorable à Laurent Wauquiez

Publié à 19h33, le 18 octobre 2017 , Modifié à 15h32, le 19 octobre 2017

Gérard Collomb convoque Stéphane Bern place Beauvau après un tweet favorable à Laurent Wauquiez
Stéphane Bern et Gérard Collomb © Montage via AFP

Sachez-le : vos tweets peuvent susciter l'ire de Gérard Collomb. Le ministre de l'Intérieur est comme ça, entier, et lorsqu'il voit passer sur les réseaux sociaux un message défavorable à son égard – voire favorable à l'un de ses adversaires – le premier flic de France voit rouge. Et convoque. Fissa. Police des internets bonjour.

Le site Salade Lyonnaise révèle ce mercredi 18 octobre que Gérard Collomb a fait convoquer Stéphane Bern au ministère de l'Intérieur. En cause : un tweet de l'animateur plutôt sympathique envers Laurent Wauquiez. Le 9 octobre, celui qui s'est vu confier une mission pour la sauvegarde du patrimoine en péril par l'Élysée avait en effet salué le sauvetage par le président d'Auvergne-Rhône-Alpes du Musée des Tissus de Lyon. Et cela n'a pas plu à l'ancien maire local.

[Edit 19/10] Sur Twitter, Stéphane Bern a démenti être "convoqué" par Gérard Collomb :

 

"

Rassurez-vous personne ne m’a 'convoqué'. @gerardcollomb et @laurentwauquiez savent que je suis attaché au @MTMADLyon dans ses murs !

"

<Point histoire>

Pour ceux qui l'ignorent, Lyon fut pendant longtemps la capitale de la soie. Les canuts, figure ouvrière s'il en est, étaient ainsi les ouvriers tisserands de la soie. Le Musée des Tissus porte donc une part de l'histoire lyonnaise, mais pas seulement. Avec plus de 2,5 millions de textiles, il couvre 4.000 ans d'histoire entre Orient et Occident

</Point histoire>

Le musée était menacé de fermeture jusqu'à ce que Laurent Wauquiez, président de la région, ne s'investisse dans le dossier. Début octobre, la région Auvergne-Rhône-Alpes est en effet devenue propriétaire des lieux pour un euro symbolique, sous réserve d'investir 10 millions d'euros pour sa réhabilitation. "Sans Laurent Wauquiez et la région, le musée aurait fermé", s'est ainsi félicité Emmanuel Imberton, président de la Chambre de commerce et de l'Industrie, jusqu'ici propriétaire du musée. Mais pour certains, ce sauvetage est surtout l'occasion pour Laurent Wauquiez de s'imposer sur les terres politiques de Gérard Collomb.

Peu importe ces éventuels et hypothétiques calculs électoraux : Stéphane Bern s'est félicité de l'action de la région en faveur du musée. Il l'a fait savoir publiquement dans un tweet publié le 9 octobre. On peut lire :

 

"

Le Musée des Tissus de Lyon sauvé du démantèlement par l’aide d'Auvergne-Rhône-Alpes et Laurent Wauquiez.

"

Voilà qui a irrité Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur mais surtout maire de Lyon jusqu'à sa nomination place Beauvau. Selon Salade Lyonnaise, il a donc convoqué Stéphane Bern. "Il lui a montré le dossier porté par la Ville et la Métropole pour sauver le musée et lui a dit qu'il s'était fait avoir par Wauquiez et la Région", commente un membre du cabinet du ministre. Et lui dire, au passage, tout le mal qu'il pensait de son tweet en faveur du candidat à la présidence de LR. 

Contactés par le Lab, ni la place Beauvau ni Stéphane Bern n'ont répondu à nos questions. 

Sur franceinfo jeudi, le ministre de l'Intérieur a confirmé avoir reçu l'animateur au ministère. "Parce que je pense que le projet de Laurent Wauquiez est mauvais", a-t-il justifié. Et d'ajouter : "Ce n'est pas parce que je suis ici [au gouvernement, ndlr] que je ne pense pas à ma ville de Lyon."

Du rab sur le Lab

PlusPlus