Gérard Collomb est fâché. Le maire socialiste de Lyon en veut au gouvernement. C'est le mensuel Lyon Capitale qui le relate dans une brève : 

Je ne veux plus voir à Lyon un seul putain de ministre de ce gouvernement de merde !

Dans son édition de février 2013, Lyon Capitale reproduit ainsi la colère de l'édile, auprès de sa secrétaire, précise le magazine, comme le remarquait @gbat12 sur Twitter : 

L'objet de son courroux ? 

La non-sélection de Lyon comme ville pour accueillir la Cité de la gastronomie. La Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA) a préconisé un réseau de trois villes pour mettre en place cette nouvelle institution : Dijon, Paris-Rungis et Tours. Un choix validé par le gouvernement. 

La candidature de Lyon a séduit les membres de la MFPCA, mais son projet ne répondait que "trop partiellement aux ambitions qu'aurait pu nourrir la première 'capitale mondiale de la gastronomie'".

Mais c'est une candidature qui peut être "repensée et refondée" dit la mission. Lyon ne doit donc "pas être exclue du schéma proposé, mais devrait faire l'objet d'une nouvelle réflexion".

Un strapontin qui met très en colère le maire de Lyon. Avant cela, Gérard Collomb était déjà parmi les élus socialistes critiques envers le gouvernement. En septembre dernier, il faisait la leçon à François Hollande et Jean-Marc Ayrault, en jugeant qu'il y avait "un problème de ligne et de pédagogie".

  

Par ailleurs, il est opposé au non-cumul des mandats, comme le souhaite pourtant le président de la République. 

 

Du rab sur le Lab