Henri Guaino veut que les Français soient consultés par référendum sur TAFTA, le traité transatlantique

Publié à 09h40, le 29 mai 2015 , Modifié à 09h40, le 29 mai 2015

Henri Guaino veut que les Français soient consultés par référendum sur TAFTA, le traité transatlantique

Dix ans après le référendum sur le traité constitutionnel européen – auquel la France avait répondu non -, les Français seront-ils amenés à voter pour un nouveau référendum concernant l’Europe ? C’est ce que souhaite en tout cas Henri Guaino, selon certaines conditions, à propos du très décrié traité transatlantique, TAFTA.

Invité de BFM TV ce vendredi 19 mai, le député UMP des Yvelines explique d’abord être "viscéralement" opposé aux tribunaux d’arbitrages privés, "qui menaceraient de détruire toutes les réglementations environnementales, sociales ou sanitaires dans le seul but de préserver les profits des multinationales", selon les arguments des opposants à Tafta, comme l’expliquait Le Monde.

Corollaire de cette opposition, si cette clause est incluse dans le traité, Henri Guaino souhaite que les Français soient consultés par référendum. Il dit :

"

Ça dépend ce qu’il y a dedans. Il faudra un référendum par pays. Si ce genre de clauses est dedans, si on accepte de le signer, au moment de la ratification, évidemment, il faudra un référendum.
Le libre-échange et l’ouverture, c’est très bien. Sauf quand ça devient une religion.

"

Le 28 mai, c’est un autre "souverainiste", qui lui n’est pas à l’UMP, qui a exprimé le souhait d’un référendum sur ce sujet : Nicolas Dupont-Aignan. Le président de Debout la France a en effet demandé « solennellement » à François Hollande, lors d'une conférence de presse pour marquer le 10e anniversaire du 'non' à la Constitution européenne en France et aux Pays-Bas, « de soumettre à référendum le projet de TAFTA ».

Du rab sur le Lab

PlusPlus